Media Channel
 NEWS
CAN 2013 : réactions (lues dans la presse)
25-10-2012
           
 
 
Algérie : Vahid Halilhodzic (sélectionneur des Fennecs)
 «Nous ne sommes pas très heureux de ce tirage, affirme le sélectionneur bosniaque Vahid Halilhodzic dans les médias algériens. Il ne nous est pas très favorable. Nous sommes dans un groupe très difficile où tous les matches seront compliqués. Il va falloir faire avec. Notre équipe reste sur une série de bons résultats et j’espère qu’elle continuera sur sa lancée en sortant de bonnes prestations dans cette CAN».
«Les Ivoiriens sont les favoris du groupe. Je pense même qu’ils gagneront leurs trois matches. Il reste pour nous à jouer pour les accompagner aux quarts de finale. Ce ne sera pas simple. C’est le groupe le plus difficile. Outre la Côte d’Ivoire, il y a la Tunisie qui a participé à la dernière CAN et qui a une équipe homogène. Il ne faut pas non plus négliger le Togo qu’il ne sera pas simple de jouer » 

«Etant pratiquement sûr que la Côte d’Ivoire terminera première du groupe, il faut penser à la deuxième place, qualificative pour les quarts de finale et c’est en ce sens que le premier match face à la Tunisie sera important. Je pense même qu’il sera déterminant car le vainqueur aura de grandes chances de passer en quars de finale. Il faudra prendre ce match très au sérieux et bien le négocier.»

 Ghana : Kwesi Appiah (sélectionneur des Black Stars)
« Notre objectif est de mettre fin à 31 années sans couronne. Ce ne sera pas facile mais on aurait pu tomber plus mal. Le Mali, le Niger et la RD Congo sont des équipes à notre portée et j’ai bon espoir de qualifier l’équipe pour la seconde phase de la CAN. Mais il faut néanmoins ne négliger aucun adversaire. Une équipe qui se qualifie pour la CAN est toujours un peu transcendée. A nous de n’en sous-estimer aucune et surtout de bien nous préparer pour le rendez-vous du mois de janvier et d’aborder la compétition avec , à chaque match l’irrésistible envie de gagner »
Maroc : Rachid Taoussi (sélectionneur des Lions de l’Atlas)
 « Pour notre groupe, la difficulté réside dans la présence du pays organisateur, qui profite de certains avantages ; le terrain, le climat… en outre on jouera sur deux différents terrains. Le premier match se jouera à Johannesburg à une altitude de 1700 m et à Durban ou l’humidité atteint 90%.  
 
Il ne faudra sous-estimer aucun des deux autre. Je pense essentiellement à l’Angola qui est une bonne équipe et contre laquelle nous allons jouer notre premier match. Il faut que nous l’étudions et que nous analysions leur jeu de manière pointue pour négocier cette rencontre le mieux possible. Après, nous pouvons nous préparer pour le match face au Cap Vert, qui est loin d’être une équipe facile à jouer. L’équipe qui a éliminé le Cameroun impose le respect.
Le plus important est de mettre en place un programme de préparation adéquat pour arriver dans d’excellentes dispositions pour les deux premiers matches pour aborder le dernier match contre l’Afrique du Sud avec le moins de pression possible. »



 
 
Site web réalisé par Sorecson : Agence web lyon
Crédits  |  Nous contacter