Media Channel
 NEWS
Daouda Kassaly - "L’objectif est de passer le premier tour"
16-01-2013
           
 

Le gardien du Mena du Niger s’apprête à disputer sa deuxième Coupe d’Afrique des Nations Orange consécutive. Depuis sa dernière apparition à « Gabon-Guinée Equatoriale 2012 », son statut a changé puisqu’il évolue désormais à Chippa United en première division sud-africaine. A la veille du premier match contre le Mali, il a parlé à cafonline.com de ses ambitions mais aussi du plaisir de jouer devant un public auprès duquel il compte de nombreux fans. 

Comment vous sentez-vous avant d’entrer en compétition ?  

Bien. Je joue dans un bon championnat, plus relevé que la plupart des autres pays d’Afrique. J’ai disputé plusieurs matches de préparation avec la sélection. A titre personnel je dirais que je me sens en forme et prêt à défier nos adversaires. L’important c’est que l’équipe doit aller de l’avant  après  ses débuts dans l’épreuve l’année dernière. Elle n’a plus l’excuse de débuter. Moi-même j’ai l’impression d’être moins nerveux, plus motivé qu’il y a un an. Je crois que tous ensemble nous nous sommes débarrassés du trac qui nous avait un peu empêché de montrer notre meilleur football. Aujourd’hui on a plus confiance en nous. Nous ne sommes plus le « petit » de la Coupe. A nous de le montrer sur le terrain.

Mais vous êtes dans un groupe terrible avec le Ghana, le Mali et la RD Congo. Beaucoup vous ont déjà attribué la quatrième place du groupe. 

En regardant ce qui s’est passé ces deux dernières années, reconnaissez que nous sommes allés de surprise en surprise. Je vous rappelle que lors des éliminatoires de 2012 nous avions battu l’Egypte et l’Afrique du Sud. Cette fois nous avons pris le meilleur sur la Guinée qui devait, selon les « spécialistes » nous battre. Le football africain a changé. Je ne sais pas ce qui va se passer ici, mais les écarts ne sont plus aussi grands qu’il y a encore une dizaine d’aller. Il faut   y croire et, surtout, ne pas faire de complexe d’infériorité. Nous sommes de plus en plus nombreux dans l’équipe à évoluer à l’étranger et c’est une expérience très utile. Loin de chez vous, vous avez toujours à prouver quelque chose. Ici c’est un peu la même chose.
Le moral est d’autant meilleur que le Chef de l’Etat nous a gratifiés d’une prime avant notre départ. Cela met du baume au cœur.   

Ici vous êtes en quelque sorte le régional de l’étape avec l’attaquant Modibo Sidibé qui joue au Jomo Cosmos. C’est probablement un atout.

Oui je me sens un peu à la maison. Je connais les terrains, le public, je n’ai pas de problème d’une éventuelle adaptation climatique. Ce qui me fait vraiment plaisir, c’est que je viens de lier dans les journaux que des supporters de Chippa allaient faire le déplacement du Cap à Port-Elizabeth pour soutenir le Niger. Cela me touche et je ne dois pas les décevoir, surtout pas le président du club qui m’a fait confiance en me donnant ma chance.

 On vous sent serein, libéré des appréhensions du débutant.

 Avec cependant des responsabilités nouvelles. Le Niger ne peut pas s’inscrire dans l’éphémère. Nous avons grimpé les marches mais il en reste encore beaucoup à franchir. De cela nous sommes parfaitement conscients. Le rôle de faire-valoir qu’on nous a attribués ne me déplaît pas. Au contraire. Personne ne nous attend à l’exception des plus acharnés de nos fans. La tâche est de taille mais nous n’avons pas le droit de décevoir. Par ailleurs pour les uns comme pour les autres, la CAN est une vitrine irremplaçable si vous avez de l’ambition. C’est en jouant la carte du collectif que l’on peut se mettre en évidence.

Quels sont les atouts du Mena qui ‘est pas une constellation de stars

 Notre force, c’est la combativité et  l'unité du groupe. La solidarité est un des maîtres-mots de notre entraîneur Gernot Rohr dont je dois souligner que le sens tactique nous a permis de battre la Guinée en éliminatoire.  

Qui voyez-vous sur le podium?

Il est toujours de désigner un favori en. Toutefois, la Côte d'Ivoire et la Zambie peuvent être considéré comme des  favoris légitimes. Les Ivoiriens sont n°1 en Afrique au dernier classement FIFA, les Zambiens sont les tenants du titre et leur équipe a peu changé depuis leur victoire à Libreville. Pour le Niger le podium c’est encore beaucoup trop tôt. Si nous passons le premier tour, nous aurons , je le pense, rempli notre contrat.

www.afcon2013online.com

Site web réalisé par Sorecson : Agence web lyon
Crédits  |  Nous contacter