Bella Rose : la Queen de Malabo King’s

Bella Rose1

La joueuse camerounaise de Malabo King’s n’a pas mis du temps à s’imposer comme la patronne de l’attaque du club de la capitale équato-guinéenne. Elle fait partie des joueuses à surveiller lors de la première édition de la Ligue des Champions Féminine de la CAF TotalEnergies 2021 qui se jouera au mois de novembre 2021 en Egypte.

La première saison de Rose Bella sous les couleurs de Malabo King’s se passe plutôt à merveille. L’attaquante camerounaise arrivée dans la capitale équato-guinéenne en décembre 2020 en provenance du club camerounais de Louves MINPROFF a, en très peu de temps, réussi à s’imposer comme l’élément clé de l’attaque des « Azules ».

Bella Rose3

Elle a su le montrer lors des éliminatoires de la Ligue des Champions Féminine de la CAF TotalEnergies de la zone UNIFFAC, disputées en août et septembre derniers. Ses performances majuscules ont largement contribué à la qualification du jeune club de Malabo (à peine deux années d’existence) pour ce tout premier rendez-vous continental. C’est elle qui montrait la voie à ses coéquipières, lors du match aller du premier tour des qualifications face aux Camerounaises de Louves MINPROFF au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, le 1er août 2021.

Avec un doublé, Rose Bella douchait les espoirs de ses anciennes coéquipières. Battu sèchement (0-3) à domicile, le club le plus titré du championnat camerounais (5 trophées) devait réaliser un miracle à Malabo au match retour, pour se qualifier. Il n'est jamais venu.

Bella Rose0

En finale aller face aux Congolaises d’Amani FC, Rose Bella a encore frappé, en signant deux passes décisives pour une victoire sans appel, 4-1 de Malabo King’s. La petite victoire (0-1) au match retour à Kinshasa a été largement suffisante pour décrocher l’unique ticket de la zone UNIFFAC pour la toute première édition de la Ligue des Champions féminine de la CAF TotalEnergies.

« Être qualifiée pour la première Ligue des Champions féminine de la CAF, c’est un honneur, c’est une très grande fierté. Avant, on voyait ça d’un autre œil. C’était seulement les hommes, on ne pensait pas aux femmes. La CAF a désormais pensé aux femmes et je suis très ravie d’être qualifiée pour cette première édition. », se réjouit la joueuse camerounaise, approchée par CAFOnline.com. Cette qualification, ajoute-t-elle, est avant tout, le fruit d’un gros travail d’équipe. « Pendant ces qualifications, nous avons été un groupe très uni, très solide, respectant les consignes du coach. Nous avons travaillé dur pour pouvoir se qualifier. », déclare l’internationale camerounaise.

L’intégration a été très facile parce que dans le groupe, j’ai retrouvé d’anciennes coéquipières avec lesquelles j’ai évolué au Cameroun et dans la sélection camerounaise. Bella Rose

Des objectifs ambitieux

A Malabo King’s, Rose Bella n’a eu aucune difficulté à s’intégrer. La présence au sein du groupe, de plusieurs anciennes coéquipières camerounaises en clubs et en sélection a davantage facilité les choses. « L’intégration a été très facile parce que dans le groupe, j’ai retrouvé d’anciennes coéquipières avec lesquelles j’ai évolué au Cameroun et dans la sélection camerounaise (Florence Fanta, Brigitte Omboudou, NDLR). L’équipe m’a accueillie et m’a donné l’opportunité de pouvoir m’exprimer. Tout a été très facile et très paisible pour moi.», explique-t-elle.

Avec Malabo King’s, la buteuse s’est fixée des objectifs ambitieux. Elle souhaite notamment aider son équipe à soulever le tout premier trophée de la Ligue des Champions de la CAF TotalEnergies au mois de novembre. « Mes objectifs avec le club à court terme, c’est déjà le hisser le plus haut possible, c’est-à-dire pouvoir jouer au moins la finale de la Champions League africaine et pourquoi pas, ramener le trophée à la maison », déclare la lionne indomptable. Elle souhaite également « être la meilleure joueuse et meilleure buteuse et pourquoi pas, je dirais femme de tous les matches à la Champions League africaine ».

Avec 12 buts déjà inscrits en 17 matches dans un championnat équato-guinéen outrageusement dominé par Malabo King’s (17 victoires en 17 matches), elle trône au sommet du classement des buteuses et entend maintenir la cadence jusqu’à la fin de l’exercice. De retour chez les Lionnes indomptables depuis un moment, l’attaquante qui, en plus de son efficacité allie puissance et vitesse, veut pareillement aider la sélection camerounaise à se qualifier «pour la Coupe d’Afrique des Nations et les échéances à venir. »

Bella Rose - CMR MOROCCO ABC

Aussi bien en club qu’en sélection, Rose Bella (27 ans) fera surtout parler son expérience glanée tout au long d’un parcours qui force tout de même l’admiration. Après ses débuts à Vital Sport de Mbalmayo, club de deuxième division camerounaise, l’attaquante aux cheveux teintés a tour à tour évolué à Femina Sport d’Ebolowa, AS Police de Yaoundé, Amazone FAP, Sunshine Queens (Nigéria), Louves Minproff, avant d’atterrir à Malabo King's. Rose Bella, c’est aussi 21 sélections avec les Lionnes indomptables séniors du Cameroun qu’elle côtoie depuis 2014.

Elle faisait notamment partie du groupe qui avait hissé le Cameroun en huitièmes de finale, lors de sa toute première participation à la Coupe du Monde de la FIFA, en 2015 au Canada. Son palmarès chez les lionnes affiche aussi une finale de la Coupe d’Afrique des Nations perdue face au Nigéria en 2014 en Namibie.

Bella Rose - CMR MOROCCO ABC 2

Les études plutôt que le foot

Comme beaucoup d’autres joueuses africaines, embrasser une carrière de footballeuse n’a pas été la plus simple des équations pour la native de Yaoundé. Le projet de faire du football son métier, s’est d’abord heurté à la réticence de ses parents qui souhaitaient plutôt l’orienter vers une carrière d’enseignante. C’est avec le décès de son père que l’ancienne joueuse d’AS Police a finalement vu le boulevard s’ouvrir devant elle.

« C’est vrai que ça n’a pas été facile de convaincre mes parents de me laisser exercer ce métier. Depuis le bas âge, j’étais toujours avec les garçons pour pouvoir développer le football, toujours en train de jouer au ballon et Papa, il n’aimait pas ça, il voulait que je poursuive mes études. Mais malheureusement, après sa mort, j’ai été abandonnée à moi-même et je me suis retrouvée à jouer au football toute seule, et il n’y avait plus personne pour me l’interdire. », raconte Bella.

Bella Rose2

La buteuse de Malabo King’s présente son ancienne coéquipière Gaelle Enganamouit comme le modèle qui l’inspire au quotidien.

« C’est notre seul ballon d’or au Cameroun. C’est mon idole en fait. J’ai longtemps joué avec elle en sélection et vraiment, j’aimerais suivre ses pas. », confie-t-elle. Les deux lionnes continueront fort heureusement de se côtoyer en sélection nationale camerounaise où Gaelle arbore désormais la prestigieuse casquette de Team Manager depuis quelques mois.

A 27 ans, l’internationale camerounaise garde toujours l'espoir d’évoluer un jour sous les couleurs de l’Olympique Lyonnais, son club de rêve.

Rose Bella n’a pas encore fini de dévoiler ses qualités et son génie. Elle a plus d’un argument pour faire partie des sensations de cette première Ligue des Champions Féminine de la CAF TotalEnergies 2021, programmée du 5 au 19 novembre au pays des Pharaons.