Un programme d'Elite pour les arbitres de la Ligue des Champions Féminine de la CAF TotalEnergies

General View during the 2021 CAF Womens Champions League Finals Referee Training Session in Cairo, Egypt on 01 November 2021 ©BackpagePix (9)

Sous l'œil attentif d'instructeurs expérimentés, les arbitres retenues pour la Ligue des Champions Féminine de la CAF TotalEnergies sont à l’école du perfectionnement, dans le cadre du programme Elite. A quelques heures du coup d'envoi de la compétition de ce vendredi 5 novembre 2021. 

Le groupe se compose des candidates africaines pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA en 2023. Le développement de l'arbitrage est un domaine d'intérêt majeur pour la CAF dans le but de créer un noyau de professionnels qui officieront lors d'événements majeurs. 

Au cours des trois derniers jours, les arbitres ont subi une préparation physique et technique intensive, avec notamment des sessions de simulation d'arbitre assistant vidéo (VAR).

Nous avons eu 10 jours de préparation avant le tournoi et cela a commencé avec le premier stage effectué au Qatar au cours d’un séminaire organisé par la FIFA. Actuellement, nous formons également les instructrices. Eddy Maillet, directeur de l'arbitrage de la CAF

Le stage qui s’appuie sur des séances pratiques et théoriques est conduit par un panel d’instructeurs renommés tels An Yan Lim Kee Chong (instructeur technique/Maurice), Tempa Ndah François (instructeur technique/Bénin), Malang Diedhiou (instructeur VAR/Sénégal), Jerome Damon (instructeur VAR/Afrique du Sud), Marwa Hannachi (Instructeur Physique/Tunisie), Fadouma Dia (instructeur technique/Sénégal) Ananh Jeanne Ayemou (Instructeur Physique/Côte d’Ivoire). 

« Nous avons commencé par la formation de base, ensuite les protocoles VAR, et en travaillant dans un simulateur. Nous l'avons fait ces trois derniers jours. Maintenant, l'accent sera mis sur la préparation des arbitres pour ce tournoi très important. Nous voulons rendre tout le monde fier du travail que nous faisons, surtout en raison des gros investissements que la CAF fait pour l'arbitrage en Afrique », a déclaré Jerome Damon. 

An Yan Lee a expliqué : « Pour ce cours, nous avons utilisé pour la première fois le matériel didactique de la CAF développé il y a un an et conforme aux meilleures pratiques mondiales. C’est une grande innovation pour la CAF et on va continuer à produire du matériel pédagogique pour le développement de l’arbitrage en Afrique. »