Desiree Ellis révèle les secrets de la victoire sud-africaine contre le Nigeria

South Africa - Women ABC 3

Desiree Ellis a révélé le secret de la victoire 4-2 de l'équipe féminine d'Afrique du Sud sur le Nigeria. Une victoire qui a permis aux Banyana Banyana de remporter mardi le titre de championnes de la première Coupe Aisha Buhari au Nigeria.

L'entraîneure de 58 ans qui avait mené les Sud-Africaines à la deuxième place de la Coupe d'Afrique des Nations féminine TotalEnergies 2018, s'inclinant face au Nigeria aux tirs au but, remporte là son premier titre continental.

Après une victoire 3-0 sur le Ghana, les championnes en titre de la zone COSAFA ont conclu leur aventure à Lagos, avec un triomphe historique sur les Super Falcons et Ellis a parlé de ses stratégies gagnantes contre les Africaines de l'Ouest.

Desiree Ellis - ABC 2

"Nous avons des images d'elles (le Nigéria) jouant à la Coupe féminine de Turquie, à différentes positions, jouant dans les séries estivales, dans différentes positions. Nous avons également regardé le match contre le Mali et nous les avons très bien analysées. Bien que peu de gens prennent l'analyse pour garantie, mais cela nous a aidées", a lancé l'ancienne internationale sud-africaine devenue entraîneure.

"Lors d'un tournoi (COSAFA Women's Cup) l'année dernière, l'analyse a aidé les joueuses à comprendre contre qui elles devaient jouer. nous savions qu'elle pouvait partir du plateau ou se transformer en deux, nous connaissions la force des joueuses.

"Nous nous sommes donc assuré que les joueurs comprennent leur adversaire, mais nous ne nous sommes pas trop concentrées sur cela. Nous leur avons donné peu d'informations sur notre opposition et nous nous sommes assuré que nos plans étaient exécutés aujourd'hui (mardi )."

Les Sud-Africaines ont enregistré une série de résultats décevants face aux championnes d'Afrique, perdant six de leurs 10 dernières rencontres depuis 2006, dont la finale de la 11e CAN féminine au Ghana aux tirs au but.

Cependant, les efforts de Linda Motlhalo, Gabrielle Salgado, Mamello Makhabane et le premier but de Michelle Alozie ont permis aux visiteuses de remporter leur plus grande et troisième victoire de l'histoire contre leurs homologues nigérians lors du tournoi de six nations.

South Africa - Women ABC 2

Et la détentrice du titre d'entraîneure féminine de l'année de la CAF a donné un compte rendu vivant de la façon dont elle a préparé son équipe tactiquement pour remporter une victoire bouleversante.

"Nous n'étions pas sûres de ce qui s'est passé pendant les dix premières minutes, car ce n'était pas dans le plan, mais nous avons décidé que nous allions rester sur des passes courtes", a poursuivi Ellis.

"Je sais que beaucoup de gens s'attendaient à ce que nous jouions de longs ballons, mais nous voulions être imprévisibles et nous assurer que nous contrôlons le tempo du jeu. En faisant cela, nous avons presque fait jouer le Nigeria comme nous le voulions, sauf les dix minutes où elles nous ont poussées à la faute.

"Mais l'équipe a montré beaucoup de caractère et de confiance, et quand nous contrôlions le ballon, nous gérions très bien le jeu. Quand nous étions sous pression, nous savions toujours que nous aurions une autre chance. La contre-attaque a été clinique et a abouti au penalty. C'était le jeu lui-même.

"Le Nigeria est une équipe fantastique, nous sommes donc restées au top pendant les 90 minutes complètes, car nous avions presque abandonné pendant une dizaine de minutes, mais les joueuses ont été tout simplement fantastiques."

Sur sa formation gagnante, Ellis a en outre déclaré: "Nous avons joué deux formations différentes dans le jeu, mais nous avons senti que cette jeune femme (Refiloe Jane) a pris le contrôle du jeu au centre, elles (Nigeria) ont changé leur formation et nous avons changé la nôtre également.

"Nous n'avions qu'à contrôler le rythme du jeu, et dans les 15 dernières minutes du match, nous avons gardé possession du ballon, nous ne nous sommes pas précipitées. Cette équipe grandit à pas de géant."

Nigeria South Africa ABC 2

En plus de remporter leur plus grande victoire, elles ont également remporté deux de leurs trois dernières rencontres contre le Nigeria, dont une victoire 1-0 en phase de groupes lors de la CAN féminine 2018.

Malgré le dernier exploit, l'entraîneure insiste sur le fait que le triomphe choc ne vaut pas aux Banyana le statut de meilleure équipe féminine d'Afrique.

"Je pense que la victoire ne fait pas de vous la meilleure équipe, en particulier une victoire contre une équipe comme le Nigeria, qui a constamment montré au fil des ans qu'elle était l'une des meilleures équipes", a-t-elle admis.

"Nous pouvons aussi être constantes en battant de grandes équipes et en remportant ces victoires, mais nous devons aussi grandir, en parlant de la CAN, c'est notre ambition de la gagner, nous nous en sommes approchées en 2018.

"De plus, cette victoire nous montre que nous sommes capables, mais nous devons être cohérentes dans la victoire. Vous avez vu ce qui s'est passé avec la Coupe du Monde féminine 2019, la défaite contre le Botswana lors des éliminatoires des Jeux olympiques. Donc, nous ne sommes pas là, oui , nous avons gagné cette Coupe mais nous ne sommes pas encore les meilleures, je pense que la CAN Féminine pourra changer ça."

L'Afrique du Sud commencera son parcours de qualification à la Coupe d'Afrique des Nations Féminine 2022 au Maroc, avec une rencontre au premier tour contre leurs ennemies régionales du Mozambique dans la période du 18 au 26 octobre.

Avant cela, elles chercheront à défendre leur titre régional lors de la Coupe féminine COSAFA, prévue du 28 septembre au 9 octobre à la Nelson Mandela Bay, en Afrique du Sud.

Photos@AishaBuhariCup