Déclaration du Secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba, sur la libération des joueurs africains

CAF - Press Release

Ceci est une rapide mise au point relative à la tenue des matches en Afrique, notamment les discussions concernant la libération des footballeurs africains d’Europe et d'ailleurs, au cours de la trêve internationale FIFA de mars. 

Comme vous le savez, après des discussions fructueuses avec le gouvernement français et la Fédération Française de Football, nous avons finalement obtenu l’exonération de septaine pour les joueurs étrangers issus du continent africain mis à disposition de leur équipe nationale.  

Les résultats obtenus sont l’aboutissement d’un travail de collaboration, d'une part, entre le Président Infantino et la FIFA et d'autre part, le Président Motsepe et moi-même, en ma qualité de Secrétaire Général. 

L'impact de la crise sanitaire de la Covid 19 sur la libération des joueurs vers leur pays d'origine est un problème mondial qui a été soulevé par la CAF au cours du Conseil de la FIFA tenu le vendredi 19 mars 2021. 

Compte tenu des différences qui résident dans les règlements de quarantaine de chaque nation, le contact est resté permanent avec les pays dans lesquels évoluent les footballeurs africains.  

La libération de joueurs africains basés en Europe et dans d’autres continents est essentielle pour la performance des équipes nationales africaines. Elle assure également la qualité et le respect des standards de niveau mondial de la Coupe d’Afrique des Nations ainsi que la compétitivité des équipes nationales africaines à la Coupe du Monde de la FIFA.