Il y a trois ans, les Aiglonnets du Mali remportaient leur 2e CAN consécutive

ph mali cadets

Il y a trois ans, jour pour jour, à Libreville, le champion en titre a conservé sa couronne. Une première dans l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans (U-17).  Vainqueur à Niamey au Niger en 2015, le Mali a renouvelé son exploit en montant sur la plus haute marche de podium de la Coupe d'Afrique des Nations Total U17, «Gabon 2017». En finale disputée le 28 mai 2017 à Libreville, les protégés de Jonas Komlan ont battu (1-0) les cadets du Ghana.

Les Blacks Starlets avaient rencontré une équipe  malienne survoltée, que rien ne pouvait arrêter dans leur conquête d’un deuxième sacre d’affilée.

Deux joueurs Hadji Dramé et Lassana N’Diaye ont marqué de leur empreinte la CAN Total 2017.

Total U17: Niger vs Mali

Hadji Dramé d’une part, à qui tout a souri lors de cette Coupe d’Afrique. Son but face au Niger lors de la 2e journée des matches de poules, a été déterminant dans la suite du parcours de l’équipe.

Un autre joueur n’a rien à envier à d’autres, c’est Lassana N’diaye. Il a répondu par sa régularité, son engagement dans le jeu et surtout son travail sur le flanc sur les terrains du Gabon. Si la finale a été en deçà de l’ensemble de sa compétition, sa prestation reste dans les mémoires, notamment son doublé lors du (6-1) face à l’Angola lors de la 3e journée des matches de poules. Outre le doublé, il a distillé deux passes décisives à Hadji Dramé et au défenseur Ibrahim Kané. Une performance qui lui a valu le titre de meilleur joueur de cette rencontre.

Total U17: Mali vs Angola

Les supporters avaient envahi les boulevards et artères du pays, de Bamako à Kidal, pour fêter ce second sacre d’affilée.

Le lendemain, 29 mai, la capitale notamment, a vibré pour cette seconde couronne, de l’aéroport Président Modibo Kéita aux quartiers Daoudabougou, Kalanban-Coura en passant par le Quartier-Mali et le Palais des Sports Salamatou Maïga réquisitionné pour l’occasion. Six ministres du Gouvernement, et des milliers de fans, étaient vêtus, pour la plupart, des maillots de la sélection nationale et aux couleurs du drapeau national.

Avant au soir du sacre, les rues de Libreville se sont colorées de vert-jaune et rouge, les cris de joie et autres exaltations ont montré toute l’étendue de la joie de la forte colonie malienne du Gabon qui portait la signature de la Comaga (Communauté Malienne du Gabon).

Tout comme il y a cinq ans, la foule s’était regroupée sur les Boulevards de l’Indépendance et l’Avenue du Mali le soir du 28 mai et a prolongé la fête jusqu’au 29, pour voir défiler ses champions, brandir la coupe et communier ensemble. Il y a tout juste trois ans, le rêve était malien et c’était beau !

Jonas Komla Coach du Mali

Au Gabon, la mission était certes difficile. Mais les jeunes maliens entraînés par Jonas Komla, de père togolais et de mère malienne, étaient conscients. « Chaque match est une finale pour nous», rappelle le sélectionneur du Mali.

Le Mali a hérité du groupe B avec la Tanzanie, le Niger et l’Angola. Hadji Dramé, formé à Yellen Olympique (Mali), auteur du premier but malien contre le Niger, après le nul et vierge de l’entrée en matière face à la Tanzanie, raconte.

« Après le nul contre la Tanzanie, on avait plus droit à l’erreur. Le Match contre le Niger était le plus attendu du tournoi pour nous et le pays », estime l’actuel pensionnaire du club estonien du Paide Linnameeskond, et non moins fils du célèbre entraîneur Djibril, vainqueur de la Coupe de la Confédération 2009, avec le Stade Malien.

« Tout passait par ce match. Avant le coup d’envoi, on était plus excité à l’hôtel et sur le terrain. La demi et la finale étaient également dans les esprits », raconte, Abdoul Salam Jiddou, désigné meilleur joueur du match face au Niger.

Le succès sur le Mena cadet, a été suivi d’un score retentissant (6-1) sur l’Angola pour la tête du groupe et le carré d’as. « Malgré le nul d’entrée, notre objectif demeurait la première place de notre poule », a déclaré l’ancien défenseur du Djoliba, Abdoulaye Diaby, élu meilleur joueur du tournoi.

En demi-finale, la Guinée après le score nul et vierge du temps réglementaire, est écarté par (2-0) dans les tirs au but avec un choc pour le bouquet final face au Ghana.

Total U17-Final: Ghana vs Mali

Ce dimanche 28 mai 2017, le face à face entre le tenant du trophée, le Mali et le double champion d’Afrique, le Ghana, était attendu.

Le Mali pour être les premiers joueurs du continent à remporter le trophée par deux d’affilée et de l’autre, le Ghana, ambitionnait d’ajouter un troisième sacre. A la 21e minute, les Aiglonnets (surnom de la sélection nationale cadette), ouvrent le score par Mamadou Samaké, suite à un penalty provoqué par le latéral, Ibrahim Kané dont le portier ghanéen avait repoussé la tentative, mais dans la foulée Mamadou Samaké a suivi pour pousser le ballon au fond des filets. Le Mali obtiendra un second penalty à la 32e, mais le même Ibrahim Kané n’avait pas le pied heureux. Le score sur le tableau du stade de l’Amitié Sino Gabonaise est resté inchangé jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre malgache, Hamada El Moussa Nampiandraz.

Grâce à cette victoire, le Mali est devenu le premier pays à remporter 2 fois d’affilée le trophée continental, après le sacre de 2015 au Niger (face à l’Afrique du Sud, battue 2-0). Aussi, ce succès permet aux Maliens de rejoindre le cercle restreint des pays qui ont été sacrés à deux reprises, à savoir le Nigeria (2001, 2007), le Ghana (1995, 1999) et la Gambie (2005, 2009).

Total U17-Final: Ghana vs Mali

Le Mena Cadet reçu avec tous les honneurs.

Fidèle à la tradition, le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéïta, a adressé un message de félicitations aux joueurs, au coup de sifflet de la finale.

«Je salue nos champions d’Afrique pour leur beau parcours et leur brillante victoire en finale de la CAN U17. Avec ce sacre, vous venez d’inscrire, pour la deuxième fois consécutive, le nom du Mali dans les annales du football africain. Nous avons suivi toutes vos rencontres avec beaucoup de fierté et de satisfaction. Vous avez, tout au long du tournoi, incarné dans cette période si particulière pour notre pays, la solidarité et la fraternité. Vous avez porté avec fierté les couleurs du Mali. Chacune de vos victoires nous a fait vibrer. Nous avons partagé l’émotion de ce sacre final. Vous avez honoré le Mali et vous êtes des champions», a salué le Chef de l’Etat malien.

Le ministre des Sports, lui aussi, soulignera l’exploit réalisé par le capitaine Mohamed Camara et ses coéquipiers, avant de féliciter les joueurs et leur encadrement pour avoir hissé haut le drapeau malien sur le toit du continent. «Nous sommes venus vous accueillir, parce que vous avez honoré toute la nation. Nous avons été commis par le gouvernement pour venir vous remercier et vous dire bravo pour ce que vous avez réalisé», dira Housseïni Amion Guindo.

La délégation est revenue avec une bonne moisson de prix et de récompenses. Nous sommes venus avec la coupe d’Afrique, la médaille d’or et le prix du meilleur joueur du tournoi. Il faut reconnaître que c’est une prouesse. Boubacar Baba Diarra, ex-président de la FEMAFOOT

Le président de la FEMAFOOT au moment des faits, a adressé ses remerciements au gouvernement pour l’accueil chaleureux réservé à l’équipe. «Au nom de l’ensemble de la délégation, j’adresse mes sincères remerciements aux plus hautes autorités du pays. La délégation est revenue avec une bonne moisson de prix et de récompenses. Nous sommes venus avec la coupe d’Afrique, la médaille d’or et le prix du meilleur joueur du tournoi. Il faut reconnaître que c’est une prouesse», dira Boubacar Baba Diarra, en rappelant que le Mali est la première nation à avoir remporté, deux fois de suite, la CAN U17.

« La fête a été belle, nous, nous sommes bien régalés et nous remercions beaucoup les joueurs et leur encadrement », dira le vice-président de l’Union nationale des supporters des Aigles du Mali (Unasam), Cheickna Demba.

Son président, Souleymane Diabaté a abondé dans le même sens. «Cela fait trois ans que nous avons remporté la coupe des Cadets pour la seconde fois et de suite. C’est historique ».

A l’en croire, son organisation pensera à organiser des échanges et autres pour faire revivre ces événements footballistiques.

« Ce sera quelque chose de très original, très réfléchi. Ça nous fera penser aux différentes péripéties. Imaginer les équipes au sacre (Cadettes 2015 et 2017 et les juniors 2019), sont parties dans l’anonymat et sans une préparation idoine », rappelle le président de l’Unasam.

Le Mali s'est qualifié pour le Mondial, organisé en Inde. En quarts de finale, les Aiglonnets éliminent les Black Starlets (2-1) et s'inclinent face au Brésil lors de la petite finale (2-0).

Les champions des moins de 17 ans de 2017, présents au Mondial de la même année en Inde, sont actuellement champions d’Afrique des moins de 20 ans « Niger 2019 ».