Le Sénégal en plein dans sa CAN de Beach Soccer 

beach soccer2

A moins d’un mois de sa Coupe d’Afrique des Nations (CAN) prévue du 23 au 30 mai, le Sénégal est entré de plain-pied dans sa compétition pour réussir le pari de l’organisation et aussi de la participation en tant que champion d’Afrique en titre.

Et pour cela, les rôles ont été définis et la famille du beach soccer a choisi la station balnéaire de Saly Portudal (à 80 km au sud-ouest) de la capitale sénégalaise, Dakar pour abriter la compétition.

Dans des entretiens avec les médias, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor par ailleurs 1er vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF) a qualifié le choix de sensé.

‘’Je crois que Dakar reçoit assez d’événements et ça serait bien de vulgariser le beach soccer partout" au Sénégal, a ajouté le président de l’instance dirigeante du football sénégalais.

Et dans cette optique, il est bien que le beach soccer soit délocalisé à Saly Portudal, voire à Saint-Louis (nord du Sénégal), a plaidé Me Augustin Senghor.

Collée à la ville de Mbour, la station balnéaire de Saly Portudal qui est une destination phare du tourisme sénégalais, vit aussi à fond le football avec la présence de cinq clubs dans les différents championnats professionnels du Sénégal.

En plus du Diambars FC dont les installations sont situées à Saly, deux autres clubs de l’élite à savoir le Stade de Mbour et le Mbour PC, cohabitent dans la ville jumelle de Mbour.

Deux autres clubs évoluant en ligue 2 sénégalaise à savoir Keur Madior FC et Demba Diop FC se partagent cette aire géographique, l’un des cœurs du football sénégalais.

D’ailleurs, le stade Caroline Faye de Mbour a abrité des poules lors des éditions 2015 de la Coupe d’Afrique des nations Total U20 et U23.

Du côté de l’équipe nationale du Sénégal, on ne veut rien négliger selon le coach Ngalla Sylla qui a déclaré à CAFOnline mettre la dernière main sur les préparatifs.

On respectera tout le monde, on va préparer les matchs comme d’habitude en ne laissant aucun détail. Ngalla Sylla, entraîneur de l'équipe nationale de Beach soccer du Sénégal

‘’Nous mettons la main sur les aspects technico-tactiques’’, a précisé le technicien sénégalais qui est en stage depuis le 12 avril avec un groupe de 20 joueurs.

‘’Le stage sera bouclé le 10 mai et on reviendra le 14 du même mois avec un groupe plus resserré à 15 joueurs qui va poursuivre la préparation’’, a dit le technicien logé avec son groupe de performance au centre technique Jules Bocandé de Toubab Dialaw.

Parlant de la compétition proprement dite, Sylla ancien joueur de cette équipe souligne qu’il n’y aura pas de petite équipe.

‘’On respectera tout le monde, on va préparer les matchs comme d’habitude en ne laissant aucun détail’’, a-t-il assuré rappelant que son groupe est constitué de plusieurs cadres des précédentes éditions comme le gardien Alseny Ndiaye.

BEACH SOCCER1

En tant que champion en titre, le souhait ‘’est évidemment’’ de se succéder à nous-mêmes, a indiqué le technicien soulignant qu’une victoire ne se décrète pas.

‘’La vérité se trouve sur le terrain et il va falloir se battre pour aller la chercher’’, a-t-il insisté.

En attendant la phase finale, le Sénégal a gagné ses trois matchs amicaux contre le Maroc respectivement, 6-3, 4-1 et 4-2.

‘’Mais cela ne veut rien dire’’, s’est empressé d’ajouter le technicien sénégalais.