Le Zamalek indéboulonnable remporte la Super Coupe de la CAF 2020

EQwj33SWkAEVGp8

Lors de la Super Coupe de la CAF Total 2020 qui se disputait à guichets fermés au Stade Thani bin Jassim de Doha, les White Knights du Zamalek se sont imposés (3-1) face aux Sang et Or de l'Espérance de Tunis au terme d’une rencontre de tous les instants, grâce notamment à un doublé d'Achraf Bencharki.

Avant ce septième affrontement en compétition Interclubs CAF, les deux équipes s’étaient relativement neutralisées avec cependant une légère avance pour les White Knights qui menaient deux victoires contre une pour trois matchs nuls.

Les Egyptiens affichent leurs ambitions très tôt dans la partie mise sous observation de la VAR. Dès la 2e minute, Achraf Bencharki s’illustre sur le côté gauche avant de passer le ballon à Abdel-Shafi. Le défenseur effectue un drible avant de déposer un centre millimétré sur la tête de Youssef Obama. Ce dernier n’a plus qu’à ajuster sa tête pour trouver le fond des filets. Le Zamalek vient d’ouvrir le score.

Les occasions de faire le break se multiplient pour les White Knights, avec notamment deux frappes puissantes de Mustapha Mohamed.

Ses deux tirs passent à quelques encablures des cages tunisiennes, et c’est encore lui qui est à la conclusion d’une offensive brillamment construite. Même si le ballon rebondit sur le défenseur Yves Cheti avant de sortir en corner.

Du côté d’Espérance, le réveil est quelque peu tardif, mais El Hounir semble être le plus apte à créer du danger dans la surface égyptienne. C’est lui qui sollicite Ibrahim Ouattara sur un une-deux même s’il manque le cadre par la suite. El Hounir – encore lui – trouve plus tard Bonsu qui ouvre trop son pied droit. Le corner qui s’en suit n'aboutit à rien de concret.

0K2A9782

De retour du break, les Sang et Or sont bouillants.

Sur un pressing important de la formation tunisienne, Mahmoud Hamdy contrôle un ballon de la main dans la surface de réparation. Après consultation de la VAR, l’arbitre désigne le point de penalty en faveur de l’Espérance.

Le vainqueur de la Ligue des Champions tient son occasion de revenir dans la partie et c’est Benguit qui se charge de transformer le penalty. Son tir puissant, passe juste au-dessous de la barre. Le gardien du Zamalek ne peut rien.

Joie de courte durée pour l’Espérance puisque le Zamalek reprend l’avantage quelques minutes plus tard. Achraf Bencharki, sur une action solitaire se propulse jusqu’à l’entrée de la surface avant de tirer dans les buts.

Espérance de Tunis passe à la trappe une seconde fois consécutive.

Le public du stade est ravi par le spectacle et la formation du Zamalek ne se prive pas de leur en donner. La bande à Ferjani Sassi s’installe quasiment dans le camp adverse même si les dernières occasions du match sont clairement pour les hommes de Moine Chaabani.

En toute fin de match, contre toute attente, le Zamalek anéantit tout espoir d’égalisation de l’Espérance en inscrivant le troisième but par l’intermédiaire de Bencharki, très efficace tout au long de la rencontre. Le vainqueur de la Coupe de la Confédération de la CAF Total 2018-2019 remporte la Super Coupe de la CAF.