Loza Abera, le joyau du football féminin éthiopien

Loza Abera 2

L’Éthiopienne Loza Abera a connu une première saison inoubliable à Malte l’année dernière, marquant 30 buts en 14 matches de championnat et trois autres en finale de Super Coupe pour son club Birkirkara, championne de la Ligue de première division maltaise féminine.

Pour sa deuxième saison dans le football européen, la joueuse de 22 ans s'est hissée au sommet, se faisant remarquer par tout le monde.

"Ce fut une très bonne saison à Malte et j'ai vraiment apprécié mon football là-bas. Cela a été un succès parce que j'ai marqué des buts comme l'exige la position d'attaquante et je sens que j'ai franchi un pas dans le football. L'expérience a été incroyable et je ne peux l'assimiler à rien d'autre", a déclaré Abera à CAFOnline.com

Une étape majeure pour Abera qui a grandi en rêvant de devenir footballeuse depuis sa ville natale de Durame, au sud-est de l'Éthiopie.

"C'était très difficile en particulier pour une fille et peu de gens pensaient qu'une fille pouvait jouer au football." Loza Abera

"J'ai commencé à jouer au football quand j'étais enfant. J'étais intéressée et attirée par le sport parce qu'il y avait un petit terrain de football juste à côté de l'endroit où nous vivions et parfois j'allais là-bas pour rejoindre le reste des gars et jouer », explique Abera.

Le football n’était pas un sport aussi important à Durame, pire encore, pour les femmes. Il n’y avait pas d’équipes de football féminines dans la région, mais elle a continué à rêver d'une carrière de footballeuse professionnelle.

"C'était très difficile en particulier pour une fille et peu de gens pensaient qu'une fille pouvait jouer au football. Mais par passion et pour le rêve que je nourrissais de vouloir jouer au football professionnel, j'ai travaillé dur et continué à me battre pour avoir une chance et c'est pourquoi je suis ici aujourd'hui."

Loza Abera 3

En 2012, à l'âge de 14 ans, elle rejoint sa première équipe professionnelle de football, Hawassa City, une équipe située à environ 120 km de son domicile à Durame. Son talent était incontestable car lors des deux saisons où elle a joué à Hawassa, elle a terminé à chaque fois meilleure buteuse de l’équipe.

Avec des performances impressionnantes, ce n'était qu'une question de temps avant que son talent ne soit repéré et qu'un plus grand club ne réponde à l'appel. Sous l'invitation de l'entraîneur Asrat Abate, Abera a rejoint le club disparu Dedebit Ladies, où elle a continué à s'épanouir.

Loza2

Pendant les quatre saisons passées au club, elle a mené l'équipe à chaque fois au titre de la ligue, terminant par la même occasion meilleure buteuse du championnat.

En 2018, elle a mis fin à son passage chez Dedebit pour un bref passage en Suède avec Kungsbacka DFF, club de deuxième division avant de rentrer chez elle pour signer avec Adama City au milieu de la saison 2018.

Sa signature s’est avérée être un coup de maître puisqu'elle a aidé Adama à remporter son tout premier titre de Premier League féminine éthiopienne, marquant 18 buts et terminant meilleure buteuse malgré son arrivée à mi-chemin de la campagne.

"Je me sens vraiment fière et heureuse du succès que j’ai connu dans la Ligue féminine éthiopienne. Ces expériences sont celles qui m'ont fait grandir et m'ont fait nourrir le défi de jouer à un stade encore plus grand", déclare Abera.

Ses performances pour Adama lui ont valu un déménagement à Malte où elle a tout simplement été imparable. Et maintenant, l'attaquante espère pouvoir faire un pas de plus après la fin de son contrat avec Birkirkara.

"Mon rêve désormais est de jouer dans les meilleures ligues du monde et j'ai hâte d'entamer un nouveau défi. J'ai bien réussi à Malte et j'ai acquis de l'expérience, mais j'adorerais évoluer. Je suis à la fin de mon contrat avec Birkirkara et maintenant nous allons voir la suite ", déclare-t-elle.

Elle est fermement convaincue que le football féminin éthiopien a beaucoup de potentiel, au regard de la manière dont il dominait particulièrement la région de l’Afrique de l’Est il y a plusieurs années. Elle croit qu’avec une meilleure visibilité et un plus grand nombre de joueuses évoluant à l’étranger, le football féminin dans le pays pourra s’améliorer.

"Nous devons créer une génération de football féminin en Éthiopie qui puisse maintenir le football féminin à un niveau élevé. Nous avons beaucoup de potentiel car il y a tellement de bonnes joueuses. Nous avons besoin d'une ligue plus compétitive avec une meilleure visibilité et bientôt nous serons les meilleures équipes d'Afrique », a fait remarquer Abera, confiante.

L’équipe nationale éthiopienne, affectueusement appelée Lucy, s’est qualifiée pour la Coupe d’Afrique des nations féminine à trois reprises, sa meilleure performance étant en 2004 en Afrique du Sud, où elle s’est classée quatrième après une séance de tirs au but contre le Ghana lors du match pour la troisième place.

Loza3

Leur dernière participation au tournoi remonte à 2012 alors qu'Abera commençait à peine sa carrière et elles n'ont pas dépassé les phases de groupes, avec deux défaites et un match nul au cours de leurs trois matches.

"Je crois que nous pouvons le faire et nous pouvons montrer à tout le continent que nous pouvons revenir à notre meilleur niveau. L'objectif reste de se qualifier pour la Coupe d'Afrique des Nations Féminine et je crois qu'avec le travail acharné et l'engagement de tous, nous avons ce qu'il faut", note-t-elle.

Images @Eric Onchiri/JW Sports