Me Happi: « Mon rôle est de faire profiter de mon expérience sur le terrain au Comité de normalisation de la FIF » 

Dieudonné Happi

Superviseur du Comité de normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), et actuel vice-président de la Commission de Gouvernance de la CAF, Me Dieudonné Happi a séjourné les 27 et 28 avril dernier à Abidjan à l’occasion d’une mission conjointe de la FIFA et de la CAF. 

L’ancien président du Comité de normalisation de la Fédération Camerounaise de Football était accompagné de Sarah Solemale, avocate et experte en Gouvernance à la FIFA. 

Au cours de leur séjour en Côte d’Ivoire, les deux experts ont été reçus par Paulin Claude Danho, ministre ivoirien de la promotion des sports et du développement de l'économie sportive. Ils ont également rencontré les membres du Comité de normalisation de la FIF avec lesquels ils ont effectué une séance de travail, faisant principalement le point des actions entreprises par le comité de normalisation depuis son installation.  

Au terme de cette visite, Me Dieudonné Happi a bien voulu lever un coin de voile sur sa mission.

Dieudonné Happi -01

CAFOnline.com : Quel était l'objectif de cette mission conjointe FIFA/CAF qui vient de s'achever ? 

Dieudonné Happi : Je rappelle d'entrée que j'ai été nommé superviseur du Comité de normalisation de la FIF. Et comme je n'avais pas pu être présent au moment de l'installation du comité, il y a quelques semaines, je suis donc venu en compagnie de Mme Sarah Solemale de la FIFA prendre contact avec le Comité de normalisation. Mon rôle est de faire profiter de mon expérience sur le terrain au Comité de normalisation, l'aider à franchir plus facilement les difficultés qui pourraient survenir tout au long de son mandat. Mon séjour m'a donc permis d'établir le contact et ensemble nous avons fait le point de sa mission après trois mois de fonctionnement. 

Quel état des lieux pouvez-vous dresser après votre rencontre avec le Comité de normalisation ? 

Le Comité nous a fait le point de sa mission sur les trois mois écoulés. Nous avons été impressionnés par le travail abattu. Et avec autorité, je peux vous dire que cette équipe est compétente. Mon souhait, personnellement, est donc que le Comité de normalisation de la FIF puisse être un exemple pour les autres comités de normalisation. De sorte que d'ici quelques années, les membres de cette commission puissent être sollicités pour accompagner soit les missions de la FIFA, soit les comités de normalisation d'autres pays, comme je le fais aujourd'hui pour la Côte d'ivoire. Il faut noter que c'est la première fois qu'un comité de normalisation est accompagné. Sur ce point, il faut donc saluer la décision de la FIFA d'accompagner le Comité de sorte que les erreurs, difficultés et obstacles qu'ont connus les autres comités de normalisation profitent aux autres et servent à rectifier le tir.

Dieudonné Happi -04

Pouvez-vous nous en dire plus sur les réalisations de ce Comnor de la FIF ? 

Quand on réalise ce genre de mission, il y a un état des lieux. Ce n'est pas forcément la chose la plus simple. En effet, très souvent, il n'y a pas de passation de service. Vous êtes donc obligé de constater certaines choses par vous-même. C'est ce qui a été fait et un état des lieux, même sommaire, a été réalisé. Tout comme un chronogramme de travail et une méthodologie de rédaction des textes. Pareil pour les ressources humaines sur lesquelles un travail a été entrepris. Je tire donc mon chapeau aux membres du Comité de normalisation. Ils sont sur la bonne voie et tous les espoirs sont permis.

La mission du Comité de normalisation devrait s’achever le 31 décembre prochain. Ce délai sera-t-il suffisant pour l’organisation des élections à la présidence de FIF ? 

Telles que les choses évoluent, le Comité devrait pouvoir tenir cet engagement au 31 décembre. Bien évidemment, tout se fera en collaboration avec les différents acteurs du football. J'en profite pour lancer un appel à la grande famille du football ivoirien afin qu'elle se retrouve, oublie les rancœurs et dialogue autour d'une table. De la sorte, les problèmes devraient se régler et les élections se tenir dans les délais, certainement avant le 31 décembre 2021. "

Dieudonné Happi -02

Avez-vous prévu rencontrer prochainement les membres du Comité Exécutif sortant ? 

C'est un sujet que j'examinerai lors d'un prochain séjour avec le Comité de normalisation d'autant plus que je serai amené à venir à Abidjan une fois par mois pour deux à trois jours à chaque fois. Mais je vous le rappelle, j'ai seulement une mission de conseil. Avec le Comité de normalisation nous évoquerons, pourquoi pas, la question car comme on le dit, le dialogue peut arrêter les guerres les plus meurtrières du monde. C'est aussi connu, l'absence de dialogue peut être à l'origine des guerres les plus meurtrières du monde. 

Quand prendra fin votre mission auprès du Comité de normalisation ? 

Ma mission de conseiller spécial prendra fin en même temps que le mandat du Comité de normalisation. Pour ce qui est des élections, tout dépendra de la FIFA et de la CAF qui jugeront de l'opportunité de me désigner comme observateur pour les élections pour accompagner le Comité le moment venu.