Décisions du Jury Disciplinaire de la CAF - Août 2021

CAF-Disciplinary-Board

Le Jury Disciplinaire de la CAF s'est réuni cette semaine pour délibérer sur un certain nombre de questions.

Voici le résumé des décisions :

1. Éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations TotalEnergies : Sierra Leone vs. Bénin

Le 30 mars 2021, la Sierra Leone devait affronter le Bénin lors d'un match de qualification à la Coupe d'Afrique des Nations TotalEnergies à Freetown. Le match a ensuite été reporté à la suite de la contestation de l'équipe nationale du Bénin concernant les résultats des tests PCR après avoir été informée, quatre heures avant le coup d'envoi, que cinq joueurs béninois avaient été testés positifs.

La Sierra Leone a fait appel de la décision de la commission d'organisation des compétitions interclubs de la CAF de reporter le match, mais le Jury Disciplinaire a confirmé la décision. Le Bénin a également déposé un recours devant le TAS contre la décision de Jury d'appel ainsi qu'une demande de dommages et intérêts contre la Sierra Leone.

Le TAS a saisi les organes compétents de la CAF et cela a été entendu par le Jury Disciplinaire.

Le Jury Disciplinaire de la CAF a décidé de :

  1. Rejeter les demandes de dommages et intérêts de la Fédération béninoise de football.
  2. Imposer une amende de 5 000 USD à la Sierra Leone pour non-respect des principes de fair-play, d'intégrité, d'esprit sportif et d'éthique.

2. Finale de la Coupe de la Confédération de la CAF TotalEnergies : Raja Club Athletic vs. JS Kabylie

A l'issue de la finale de la Coupe de la Confédération de la CAF TotalEnergies à Cotonou, au Bénin, certains supporters des deux clubs ont envahi le terrain et refusé de le quitter.

De plus, certains responsables du Raja Club Athletic ont fait pression sur la sécurité pour se frayer un chemin sur la scène lors de la cérémonie de remise des médailles.

Le Jury Disciplinaire a également constaté la mauvaise réaction de l’équipe de sécurité du Bénin, notamment le manque d’efficacité des stadiers qui étaient détendus et inactifs.

Décision du Jury Disciplinaire de la CAF :

  1. Le Jury Disciplinaire de la CAF a décidé d'infliger une amende de 10 000 USD à la Fédération béninoise de football pour manquement à la sécurité.
  2. Le Jury Disciplinaire de la CAF a décidé d'infliger une amende de 8 000 USD au Raja Club Athletic pour le comportement antisportif de ses supporters.
  3. En outre, le Jury Disciplinaire a décidé d'imposer une amende supplémentaire de 5 000 USD au Raja Club Athletic pour l'interruption de la cérémonie de remise des médailles par les officiels du club.
  4. Le Jury Disciplinaire de la CAF a décidé d'infliger une amende de 8 000 USD à la JS Kabylie pour comportement antisportif de ses spectateurs et envahissement du terrain.

3. Finale de la Coupe de la Confédération de la CAF TotalEnergies : Raja Club Atheltic vs. JS Kabylie

A l’issue de la finale de la Coupe de la Confédération de la CAF TotalEnergies, un journaliste algérien a perturbé la conférence de presse d’après-match et tenu des propos vulgaires à l'encontre d'un responsable de la CAF.

Le Jury Disciplinaire a examiné le cas et a déterminé qu'un tel comportement est contraire aux principes et valeurs partagés par la CAF.

Le Jury Disciplinaire de la CAF recommande que la CAF prenne toutes les mesures nécessaires à l'encontre dudit journaliste, notamment en se réservant le droit de ne plus accréditer le journaliste pour non-respect des principes et règles de la CAF.

4. Coupe de la Confédération de la CAF TotalEnergies : Salitas FC (Burkina Faso) vs. Bouenguidi Sports (Gabon)

Le Jury Disciplinaire de la CAF a entendu l'appel du Bouenguidi FC à la suite de la suspension de 12 mois infligée à son joueur Boussougou Djoe Dayann pour avoir agressé un officiel de match lors de son match de Coupe de la Confédération TotalEnergies contre Salitas (Burkina Faso). Le club a fait appel en invoquant une erreur sur l'identité du joueur.

Après avoir analysé la vidéo, les officiels ont confirmé qu'il y avait eu une erreur dans l'identification du joueur derrière l'agression et qu'il s'agissait plutôt de Vianney Roby N'na Ango et non de Dayann.

Le Jury Disciplinaire de la CAF a décidé de :

  1. Lever la suspension de Boussougou Djoë Dayann et abandonner toutes les charges disciplinaires à son encontre.
  2. Engager une procédure disciplinaire contre Roby N'na Ango ;
  3. Suspendre provisoirement Roby N'na Ango jusqu'à son audition devant le Jury Disciplinaire. La date de ladite audience sera communiquée en temps utile.