La CAF condamne fermement l'agression d’un arbitre survenue au cours d'un match disputé au Ghana

CAF - Press Release

La CAF a appris avec consternation la nouvelle de l'agression des officiels de match lors d'un match de première division au Ghana entre Might Royals et Tano Bofoakwa à Wamafo, il y a quelques jours.

Le Secrétaire Général de la CAF, Veron Mosengo-Omba, a fermement condamné l'agression contre les officiels dudit match et a appelé à une enquête approfondie sur la question.

« L'image et l'intégrité du football en Afrique sont très importantes. Cela tient en partie au respect total des officiels de match et du rôle qu'ils jouent dans notre football. Il est important que les officiels de match se sentent complètement protégés et soient libres d'appliquer les Lois du Jeu de la FIFA sans crainte ni préjugé. Les rapports en provenance du Ghana où un officiel de match a été agressé sont totalement inacceptables. Ce comportement n'a pas sa place dans notre football et ne peut être toléré. La CAF souhaite aux officiels du match un prompt rétablissement », a déclaré Mosengo-Omba.

La CAF est en liaison avec la fédération de football du Ghana (GFA) pour obtenir un rapport complet sur ce qui s'est passé.

La CAF traite cette question avec le sérieux et l'urgence qu'elle mérite.

De plus, la CAF a lancé un appel à toutes les Associations Membres pour s'assurer que les règlements de sûreté et de sécurité de la CAF sont pleinement appliqués dans tous les matches.