Allagbé, le rempart des Ecureuils 

Owolabi Allagbe

Décisif face au Maroc, le portier du Bénin continue de briller depuis le début de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2019. Saturnin Allagbé compte bien s’opposer aux attaquants sénégalais lors du quart de finale.

Le gardien béninois est un homme serein. Malgré la qualification historique acquise face aux Lions de l’Atlas, le joueur de 25 ans ne s’enflamme pas. “Nous sommes vraiment satisfaits d’accéder aux quarts de finale alors que beaucoup ne nous attendaient à ce niveau mais nous devons rester concentrés”, confie-t-il à cafonline.com.

Du haut de son 1,87m et ses 71kg, le portier des Ecureuils vit son moment de gloire lors de cette CAN Total 2019, après avoir arrêté notamment le pénalty d’En Nesyri. Il reconnaît qu’il avait travaillé spécifiquement l’exercice : “Je savais que tous les espoirs du Bénin étaient sur mes épaules et c’était important de montrer qu’on pouvait compter sur moi. J’avais vu des vidéos et des joueurs béninois m’avaient aussi donner des infos sur les joueurs marocains.”

Celui qui vient de prolonger pour trois ans son bail avec les Chamois Niortais, son club depuis 2014, explique que lui et sa famille se sentent bien dans cette ville française.

Owolabi Allagbe 1

Allagbé a appris le football au Bénin, au centre de formation de Tanéka. Il intègre ensuite l’un des grands clubs de Cotonou, l’ASPA : Association Sportive du Port Autonome, où il remporte deux titres de champion du Bénin.

En 2011, Allagbé fête sa première titularisation avec les Ecureuils.

Après avoir écrit la plus belle page du football béninois en atteignant les quarts de finale, le gardien espère ne pas s’arrêter là : “On ne se focalise pas sur l’adversaire mais on prépare ce match comme les autres. Il faudra faire le match parfait contre le Sénégal.”