Boussoufa veut faire rugir les Lions de l’Atlas

Boussoufa

Malgré sa petite taille, M'bark Boussoufa est incontournable sur le terrain. Âgé de 34 ans, le Marocain est l'un des plus performants de la Coupe d'Afrique des Nations Total Egypte 2019. Il a été nommé homme du match Total à deux reprises lors de la phase de groupes (contre la Namibie et l'Afrique du Sud).

Comme le bon vin, Boussoufa se bonifie avec l'âge. Il joue un rôle prépondérant pour les Lions de l'Atlas dans leur quête d’un titre continental, pour la première fois depuis 1976.

Le milieu de terrain d'Al-Shabab (Arabie Saoudite) a grandement permis aux Marocains de se hisser en huitième de finale, où ils affronteront le Bénin au stade Al Salam au Caire. Les Lions de l'Atlas sont l’une des trois équipes à avoir engrangé un maximum de neuf points lors de la phase de groupes. Ils n’ont concédé aucun but, ce qui en fait l’un des prétendants pour le trophée final.

Carrière de Boussoufa

Pur produit de la célèbre académie de l’Ajax, Boussoufa est né à Amsterdam avant de connaître la gloire dès l'âge de 16 ans. Son talent lui a valu d'être recruté du côté de Chelsea, en 2001. Il est passé professionnel en Belgique avec le KAA Gent, où Il a joué entre 2005 et 2006.

Le milieu de terrain marocain rejoint plus tard Anderlecht, remportant notamment deux titres de champion. Il a ensuite évolué en Russie où il signe un contrat de trois ans avec l’Anzhi Makhachkala en 2011, avant de rejoindre le Lokomotiv Moscou en 2013. Boussoufa a fait un retour émouvant à Gent lors de la saison 2015/2016, mais au bout d’un an, il a décidé de goûter au football du Moyen-Orient en signant avec le club d’Al Jazira, basé aux Emirats Arabes Unis. Le vétéran marocain a ensuite rejoint le club Al Shabab en Arabie saoudite, son club actuel.

Boussoufa était éligible pour jouer avec les Pays-Bas mais a opté pour le Maroc depuis ses débuts en 2006. Treize ans plus tard, il ne regrette pas sa décision d'enfiler le célèbre maillot rouge du Maroc avec notamment une participation à la Coupe du Monde Russie 2018.

Le sélectionneur Hervé Renard mise beaucoup sur Boussoufa et son expérience face au Bénin, nouveau venu à ce stade de la compétition. Boussoufa a tempéré les attentes et s’attend à une dure bataille contre les Ecureuils

"Peu importe qui est le meilleur joueur d'une équipe ou marque les buts. La qualification, c'est tout ce qui compte. Ce n'est pas un seul homme qui joue. La préparation mentale est essentielle. Ce n'est plus la phase de groupes", a déclaré Boussoufa à la presse.

La campagne des Lions de l’Atlas lors de la dernière édition s’est terminée aux quarts de finale, contre l’Égypte. Boussoufa, qui participe à sa troisième CAN (2012, 2017, 2019), prévient qu’il faut d’abord battre le Bénin avant d’envisager la suite.