Hegazi et Alaa, les deux piliers de la défense égyptienne

Hegazi

A l’heure d’affronter l'Afrique du Sud pour accéder aux quarts de finale de sa CAN Total 2019, l’Egypte s’appuiera encore sur ses deux défenseurs. Ils ont permis aux Pharaons de n’encaisser aucun but lors du premier tour. Ils entendent rendre muets les Bafana Bafana au stade international du Caire.

Outre la performance du gardien de but Mohamed el Shenawy, qui a gardé sa cage inviolée lors des trois premiers matches, l’Égypte peut aussi remercier ses défenseurs Ahmed Hegazi et Mahmoud Alaa, dont l’association a été déterminante dans le bilan parfait de l’Égypte jusqu’à présent.

Mahmoud Alaa

Ils ont exactement le même âge ou presque, Hegazi et Alaa (28 ans) n’ont que trois jours de différence. Hegazi a disputé la Coupe du Monde U-20 à domicile en 2009, avant de jouer le même rôle en Colombie en 2011, cette fois avec Alaa dans l'équipe.

Mais Alaa n’était que remplaçant alors que Hegazi figurait parmi les titulaires lors des quatre matches égyptiens lorsque les Young Pharaohs ont été battus lors du huitième de finale par l'Argentine (2-1). Ils étaient à nouveau partenaires un an plus tard quand l'Egypte a participé au tournoi de football des Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres.

Cette fois, ils sont associés pour la première fois dans l’équipe des Pharaons. Hegazi en est à sa deuxième CAN consécutive et c’est la première pour Alaa.

Hegazi joue pour le club anglais de West Bromwich Albion et évoluait auparavant à Ismaily, les clubs italiens de la Fiorentina et Pérouse, et le géant égyptien Al Ahly.

Alaa lui a commencé avec le Haras El Hodood, avant de rejoindre Wadi Degla, puis Zamalek, où il acquis le surnom de “défenseur qui marque”.

”Jouer avec Hegazi est un grand avantage. C'est un formidable défenseur. Nous connaissons tous la valeur du maillot égyptien, et on essaie de faire de notre mieux pour permettre à l’Égypte de gagner”, a déclaré Alaa après avoir été choisi comme homme du match Total lors du match d’ouverture contre le Zimbabwe.

Une fois de plus, les vieux amis de la défense devront briller pour permettre à l’Egypte de remporter un huitième titre de la CAN.