L'exploit du Bénin face au Maroc

Benin players celebrate a goal scored by Moise Adilehou of Benin during the 2019 Africa Cup of Nations Finals last 16 match between Morocco and Benin at the Al Salam Stadium in Cairo, Egypt on 05 July 2019 © Ryan Wilkisky/BackpagePix

Incroyable scénario au stade Al Salam du Caire ! Les Ecureuils éliminent les Lions de l’Atlas aux tirs au but (1-1, 4-1 tab) après un match où les Marocains n’ont pas su concrétiser leur domination. Le Bénin jouera son quart de finale contre le vainqueur du match Ouganda-Sénégal.

Le Maroc a dominé outrageusement la première mi-temps. Les Lions de l’Atlas ont, comme lors du premier tour, pris les commandes dès l’entame du match.

A la 11e minute, Hakim Ziyach, l’attaquant de l’Ajax Amsterdam, tente une frappe qui termine à côté du but béninois. Dix minutes plus tard, le même joueur, lancé dans le dos de la défense béninoise, tente une frappe croisée qui est détournée par Allagbé. Ce fut la première grosse occasion pour les Lions de l'Atlas.

Le même Ziyach rate de peu l’ouverture du score à la 35e minute lorsque son coup-franc enroulé finit à côté du poteau gauche d'Allagbé.

Pour leur part, les Béninois se contentent lors de cette première période de limiter les déplacements offensifs d'En-Nesyri et de jouer les contre-attaques.

Dès l'entame de la seconde période, sur un corner mal renvoyé par la défense marocaine, Mama tente sa chance mais son tir s'envole au-dessus.

A la 55e minute, le défenseur central béninois Adilehou ouvre le score d'une reprise du pied droit sur un corner et avec la complicité de Bounou qui n'est pas exempt de tout reproche. C'est le premier but encaissé dans la compétition par le Maroc.

Après ce but, les Lions de l'Atlas ont accentué leurs efforts pour égaliser. Chose faite à la 75e minute lorsque l'attaquant marocain En-Nesyri profite d'une passe de Boussoufa pour prendre le dessus sur Allagbé.

A la 88e minute, les Lions de l'Atlas ont failli tuer le match lorsque le coup franc de M'barek Boussoufa a été sorti par le gardien des Eccurueils.

Dans les arrêts de jeu, Hakim Ziyach rate son penalty qui heurte le poteau gauche d'Allagbé.

En prolongations, Marocains et Béninois ne trouvent pas la faille, surtout pour les Lions de l'Atlas qui étaient en supériorité numérique après l'expulsion de Khaled Adénon.

Les Béninois remportent le match après la séance fatidique des tirs au but (4-1). Verdon Djigla, Anane et Mama ont transformé leurs tirs côté béninois alors qu'Idrissi était le seul marocain à réussir son pénalty. Boufal et En-Nesyri n'ont pas pu trouver le cadre.

Enorme déception pour le Maroc, candidat au titre. Malgré la présence sur le banc d’Hervé Renard, les Lions de l’Atlas rentrent à la maison. Le Bénin continue de rêver. Pour leur première participation à la phase à élimination directe, les Ecureuils se qualifient pour leur premier quart de finale.

Stephane Sessegnon, Homme du match Total

Nous sommes très fiers de cet exploit. Nous savions que nous allions souffrir contre le Maroc aujourd’hui, mais à la fin, nous avons gagné malgré une longue période de jeu à 10.”

Michel Dussuyer sélectionneur du Bénin

“Je suis très fier de mon équipe. Nous avons eu un défi difficile. Le Maroc est une équipe très forte mais nous nous sommes bien préparés mentalement et la chance était de notre côté ce soir. Jouer avec un homme de moins était difficile, et nous allons essayer de faire amende honorable pour Khaled Adenon, qui ratera le prochain match. Je remercie mes garçons pour les efforts remarquables faits ce soir, je crois que nous pouvons continuer ce beau rêve.”

Hervé Renard, sélectionneur du Maroc

“Je suis responsable de cette défaite. Je salue le Bénin pour sa victoire. Ils ont joué selon une stratégie spécifique et cela a fonctionné, nous n’avons pas trouvé de solutions. Nous aurions pu gagner mais nous avons échoué. Nous avions de grandes attentes mais avions toujours des difficultés contre ceux qui adoptaient un style défensif. Je crois que tous les joueurs ont fait de leur mieux et je ne peux pas leur en vouloir. Je suis au Maroc depuis trois ans et demi, mais maintenant, nous devons rentrer chez nous et penser à l’avenir. Je remercie les supporteurs pour leur soutien depuis le premier jour.”