La Côte d’Ivoire met fin au rêve malien

B19GHSS0736

Dans un duel ouest-africain dominé par le Mali, la Côte d’Ivoire s’est montrée la plus réaliste en l’emportant 1-0. Les Aigles pourront s’en vouloir de ne pas avoir pu concrétiser leurs nombreuses occasions en première mi-temps. Les Eléphants joueront leur quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2019 face à l'Algérie.

L’entame de la partie est quelque peu fulgurante pour les Eléphants de Côte d’Ivoire avec l’attaquant Jonathan Kodjia qui dévie un ballon, dans la moitié de terrain des Aigles que tente de récupérer Wilfried Zaha mais la défense adverse se dégage en catastrophe. Les Maliens tentent de réagir sur un long ballon qui ne donne rien.

La rencontre semble bien lancée entre deux formations qui accélèrent le rythme de jeu. A la 11e minute, Moussa Marega sur le flanc droit fonce tout seul mais se mélange les pinceaux dans la surface de réparation lorsqu’il tente de trouver Samassekou Diadié.

Les Maliens reviennent à la charge et c’est Abdoulaye Diaby qui élimine son vis-à-vis mais sa frappe passe à côté. Sur un corner des Aigles exécuté à la 17e minute, Abdoulaye Diaby rate la réception du ballon. La maitrise de la partie est à l’avantage des Maliens qui multiplient les offensives dans le camp des Eléphants mais font preuve de maladresse dans le dernier geste.

A la 22e minute, un coup franc bien cadré à environ 30 mètres d’Abdoulaye Diaby a failli surprendre le gardien Sylvain Gbohouo qui, d’une claquette de la main droite, met en corner.

Dominatrice, la formation malienne passe tout près de l’ouverture du score à la 42e minute quand Moussa Djenepo réussit un débordement sur son côté gauche et place le ballon pour Moussa Marega au premier poteau qui reprend à côté.

Et c’est sur ce score nul et vierge que les deux équipes regagnent les vestiaires.

Ala 52e minute, sur une attaque malienne avec Moussa Djenepo élimine un adversaire avant de s’écrouler tout seul face au gardien.

Les Ivoiriens se réveillent quelque peu et assiègent le camp malien pendant cinq minutes avec deux corners coup sur coup mais ils ne donnent rien. Les Eléphants sont une fois de plus en difficulté mais, ils parviennent à inquiéter la défense malienne à la 67e minute suite à une passe dans le dos des défenseurs et Jonathan Kodjia, à la réception, tire à côté.

Les Eléphants trouvent la faille à la 76e minute à la suite a un dégagement du gardien ivoirien. Le ballon rebondit dans la surface et le défenseur malien juge mal le ballon. Wilfried Zaha en profite et ne rate pas sa reprise dans les filets de Djigui Diarra contre le cours du jeu.

Les dernières minutes de la partie sont pénibles pour les Aigles qui auront tout donné sans jamais réussir à faire la différence. Ils ont payé cash la débauche d’énergie et les nombreuses occasions ratées face à une formation ivoirienne qui a su donner le coup de poignard au bon moment.

Les Eléphants obtiennent le septième ticket des quarts de finale et ils seront opposés aux Fennecs d’Algérie le 11 juillet au stadium de Suez.

Moussa Marega, homme du match Total

”Je suis déçu comme tous mes camarades parce que nous méritions mieux. Nous avons été meilleurs et au-dessus de notre adversaire. Nous aurions pu aller à la pause avec une bonne avance mais dommage pour nous. C’est triste et nous rentrons avec d’autres ambitions pour le football malien.”

Mohamed Magassouba, sélectionneur du Mali

”La gestion du football est un saut dans l’inconnu. Nous nous sommes créés énormément d’occasions sans pouvoir les marquer. La Côte d’Ivoire en a eu une seule et la met au fond des filets. Ce fut un jour sans pour nous et le seul regret c’est de n’avoir pas pu concrétiser nos occasions. J’explique cela par le stress, un manque de concentration et de réalisme.”

Ibrahim Kamara, sélectionneur de la Côte d’Ivoire

”Nous savourons une victoire parce que ce n’était pas facile face à une belle équipe du Mali. Nous avons laissé passer l’orage au cours de la première période avant de nous réorganiser lors de la deuxième et cela a produit un effet. C’est une compétition où il y a sept matches à jouer et nous en avons joué quatre. Maintenant, il reste trois matches dont le prochain contre l’Algérie que nous allons préparer comme tous les autres. J’ai une mission qui m’a été confiée à savoir préparer une équipe pour 2021 mais, il y a des matches que nous devons jouer et nous les jouons jusqu’au bout.”