La Tunisie va-t-elle se révéler face au Ghana ?

Thomas Teye Partey of Ghana (number 5) celebrates goal with teammates during the 2019 Africa Cup of Nations Finals football match between Guinea Bissau and Ghana at the Suez Stadium, Suez, Egypt on 02 July 2019 ©Gavin Barker/BackpagePix

A l’heure où les favoris tombent comme des mouches, le Ghana et la Tunisie savent que leur huitième de finale à Ismaïlia s’avère serré. Léger avantage aux Black Stars qui se sont imposés lors de la dernière confrontation des deux équipes en Coupe d’Afrique des Nations.

Sept ans auparavant à Franceville, au Gabon, en quart de finale de la CAN 2012, le Ghana avait pris le dessus sur la Tunisie (2-1) après prolongations. Depuis, les années ont passé mais l’issue de cette nouvelle rencontre entre ces deux cadors du football africain reste incertaine. Si la Tunisie ne s’est qualifiée qu’avec trois matches nuls, elle sera tentée de produire un jeu plus alléchant pour ses fans, un peu déçus de ses précédentes prestations.

Durant les matches de poule, on avait la crainte de sortir face aux petites équipes et peut-être qu’on jouait avec un frein. Maintenant tout se joue sur un match, soit tu continues, soit tu rentres. Mentalement ça va être un déclic. Sliti Naim

En conférence de presse, Alain Giresse est revenu sur les raisons du limogeage du préparateur mental des joueurs dès la fin du premier tour. "Après le dernier match, les instances de la fédération ont considéré que son travail n’était pas satisfaisant".

Une telle décision en pleine compétition peut-elle se révéler sans conséquence ? Il faut savoir que lors des trois dernières confrontations entre le Ghana et la Tunisie, les Black Stars l’ont emporté deux fois (2012 et 2013) pour un match nul (2008).

Alain Giresse, sélectionneur de la Tunisie

"Trois grosses équipes qui disparaissent de cette CAN, c’est assez inédit. Ça donne une compétition tout à fait imprévue. Nous devons être meilleurs dans notre capacité à produire du jeu. Il faut plus d’engagement et de justesse."

James Kwesi Appiah, sélectionneur du Ghana

"Je pense que le match de demain sera intéressant. Ce sont deux équipes qui sont solides. Nous allons travailler dur pour donner aux spectateurs ce qu’ils veulent. C’est important d’encourager tes joueurs et quelques fois il faut hausser le ton pour tirer le meilleur d’eux-mêmes.“

Jonathan Mensah, défenseur du Ghana

"Ça va être un match intéressant. Le Ghana fera ce qu’il faut même si on sait que la Tunisie ne se laissera pas faire. Il ne faut pas sous-estimer les équipes."