Le Nigeria sort le champion en titre camerounais

Odion Jude Ighalo of Nigeria celebrates goal with Ahmed Musa of Nigeria during the 2019 Africa Cup of Nations Last 16 match between Nigeria and Cameroon at the Alexandria Stadium, Alexandria on the 06 July 2019

Scénario palpitant à Alexandrie où les Super Eagles ont trouvé les ressources morales pour éliminer les Lions indomptables (3-2). Mené au score, le Nigeria se surpasse pour accéder aux quarts de finale. Après son succès de 2017, le Cameroun rentre à la maison sans gloire.

Au coup d’envoi, Seedorf tente un pari offensif avec Choupo-Moting et Njie en soutien à Bahoken et Bassogog pour entamer la rencontre. C’est encore une nouvelle combinaison pour le technicien néerlandais qui a utilisé quatre systèmes différents en autant de matches disputés à la Coupe d’Afrique des Nations Toytal 2019.

Côté nigérian, en l’absence de John Obi Mikel blessé, les Super Eagles sont en maîtrise avec Ighalo soutenu par Simon et Ahmed Musa.

La première frappe du match est signée Iwobi à la 12e minute mais elle passe à trois mètres du cadre d’Onana. Le jeu se poursuit cette fois-ci dans le camp des Nigérians. Le centre de Kunde Malong trouve la tête de Ngadeu mais le ballon passe au-dessus des cages d’Akpeyi. Une action qui fait se lever le champion Samuel Eto’o dans les tribunes.

A la suite d’un coup de pied arrêté, le Nigeria ouvre le score à la 20e minute par Ighalo. Oyongo Bitolo, sur la trajectoire, dévie le ballon qui était toutefois cadré, dans les buts d’Onana.

Bahoken égalise pour les Lions indomptables sur un centre de Bassogog venu du côté gauche à la 41e minute (1-1).

Le Cameroun réussit même à passer devant quelques minutes plus tard quand Clinton Njie trompe Akpeyi et permet au Cameroun de mener 2-1.

La seconde mi-temps démarre sur de bonnes bases pour les champions d'Afrique en titre. Clinton Njie parti sur le côté se crée une nouvelle occasion franche. Son centre est presque renvoyé par les défenseurs nigérians dans leur propre but.

Gernot Rohr va procéder à un premier changement pour les Super Eagles : Simon est remplacé par Chukweze pour apporter plus de fraîcheur.

C’est un coaching payant pour le Nigeria qui égalise dès la 63ème minute. Ighalo, à la limite du hors jeu, inscrit un somptueux but sur une belle remise de la poitrine de Musa (2-2).

Dans la foulée, le match bascule en faveur du Nigeria. Alex Iwobi redonne l'avantage aux Super Eagles sur une superbe passe Ighalo (3-2).

Le Nigeria passe tout près d'inscrire un quatrième but mais Onana anticipe la frappe nigériane. La parade du gardien camerounais est salvatrice. Le score en restera là.

Le Nigeria s'impose 3-2 au bout d'un match à rebondissements. Les champions d'Afrique sont éliminés dès les huitièmes de finale par des Super Eagles virevoltants en seconde mi-temps.

Gernot Rohr, sélectionneur du Nigeria

“Ce fut un match très difficile, mais nous avons fait preuve de beaucoup de combativité, surtout après avoir perdu notre premier but d’avance. Le Cameroun est une équipe forte et ils l'ont montré aujourd'hui, mais je suis content pour mes joueurs que nous puissions rester dans cette compétition. Nous allons maintenant au Caire et nous espérons garder le même élan.

Odion Ighalo, homme du match Total

“Ce fut un match difficile contre les champions en titre et de revenir comme nous l’avons fait, je suis fier de l’équipe et fier de tout le monde. Nous n'avons pas abandonné et nous nous sommes battus jusqu'à la fin.“

Clarence Seerdof, sélectionneur du Cameroun

“Je ne pense pas que nous ayons si mal joué mais c’est parfois le football. Je pense seulement qu'à un moment en seconde période, nous n'étions pas nous-mêmes, nous étions parfois lents et lorsque vous faites des erreurs dans un match comme celui-ci, vous êtes puni. Mais nous devons continuer à travailler dur malgré cette déception.”

Stéphane Bahoken, attaquant du Cameroun

“Il est navrant de sortir très tôt dans le tournoi. Nous n’avons pas joué aussi bien que prévu et les erreurs commises ont coûté la partie. Nous avons été punis et le Nigeria était simplement meilleur que nous aujourd'hui. Nous sommes désolés pour les fans de ne pas avoir pu défendre notre titre, mais nous devons remonter.”