Les jeunes Aigles du Mali ont de l’ambition

Amadou Haidara of Mali (4) celebrates goal with teammates during the 2019 Africa Cup of Nations match between Angola and Mali at the Ismailia Stadium, Ismailia on the 02 July 2019 ©Muzi Ntombela/BackpagePix

Dans cette 32e CAN Total Egypte 2019, des équipes ont fait confiance à de jeunes joueurs pour exprimer leurs talents. Le Mali en est le parfait exemple. Les Aigles du Mali ont une jeune génération qui nourrit des ambitions légitimes.

Une moyenne d’âge située entre 22 et 23 ans qui fait des Maliens, l’équipe la plus jeune des 24 nations présentes en Egypte. Du plus jeune, le milieu de terrain du RC Lens, Cheick Oumar Doucouré (19 ans), aux plus âgés que sont les gardiens de but Bosso Mounkoro du TP Mazembé et Adama Keïta du Djoliba AC de Bamako (29 ans), le sélectionneur des Aigles, Mohamed Magassouba, a fait confiance aux jeunes.

Il a décidé de bâtir son équipe autour d’un noyau de joueurs qui ont fait les CAN et coupe du monde des catégories de jeunes, notamment le défenseur du FC Metz, Mamadou Fofana, et le milieu de terrain de Wolsberger (Autriche), Sékou Koïta, qui étaient de la CAN U17 Niger 2015 que le Mali a remporté pour la toute première fois. Ils étaient du Mondial qui a suivi au Chili avec en plus le milieu du RB Leipzig (Allemagne), Amadou Haïdara. Si ce dernier a fait la CAN U20 2017, Sékou Koïta a fait celle de 2019 en remportant le trophée avec les Aiglons.

Trois joueurs de la campagne de la CAN U20 Sénégal et du Mondial 2015 (le gardien du Stade malien de Bamako, Djigui Diarra, le milieu de terrain Samassekou Diadie et Falaye Sacko) sont également au rendez-vous en Egypte.

Un autre aspect à relever : comment l’équipe malienne réagirait si elle était menée au score. Une situation qui ne s’est pas encore produite puisque les Aigles ont toujours pris les devants au tableau d’affichage.