Retour sur le parcours de la Tunisie

Youssef Msakni of Tunisia celebrates his goal with teammate Taha Yassine Khenissi of Tunisia during the Africa Cup of Nations 2019 Finals quarterfinal game between Madagascar and Tunisia at Al Salam Stadium in Cairo, Egypt on 11 July 2019 © Ryan Wilkisky/BackpagePix

Les Aigles de Carthage sont arrivés à la CAN Total 2019 avec l’espoir de réussir quelque chose après le dernier titre de 2004 remporté à domicile. La Tunisie a dû s'arrêter lors d’une demi-finale accrochée face au Sénégal et doit maintenant se reprendre pour aller chercher la troisième place contre le Nigeria.

La Tunisie a débuté la Coupe d'Afrique des Nations lentement avec trois résultats nuls dans le groupe E basé à Suez. Les Tunisiens ont d’abord fait match nul (1-1) contre l'Angola lors du premier match grâce à un but de Youssef Msakni.

Contre le Mali, même résultat mais cette fois le buteur s’appelle Whabi Khazri. Le dernier match contre la Mauritanie se solde par un 0-0

Ces trois points suffisent à la Tunisie pour terminer deuxième du groupe E mais le rendement n’est pas à la hauteur des espoirs placés en cette formation malgré son superbe trio offensif avec Wahbi Khazri, Youssef Msakni et Naïm Sliti.

Lors d’un huitième de finale disputé, les Aigles de Carthage s’en sortent aux tirs au but face au Ghana à Ismaïlia. Taha Khenissi avait cru délivrer son équipe après 73 minutes en ouvrant le score mais un but contre son camp avait obligé les deux équipes à jouer la prolongation, sans résultat. Lors des tirs au but, les Ghanéens se montrent les plus maladroits et la Tunisie se qualifie (5 tab 4).

Le quart de finale au Caire contre Madagascar fut plus facile de maîtrise avec une large victoire 3-0. au stade Al Salam. Ferjani Sassi (52e), Msakni (60e) et Naim Sliti (93e) ont assuré la qualification pour la demi-finale.

Hélas, le rêve s'arrête là. Les Aigles de Carthage s'inclinent 1-0 contre le Sénégal, dans un match fou où chaque équipe a raté un pénalty. Pendant les prolongations, ce sont les Sénégalais qui inscrivent le but de la victoire sur un nouveau but contre son camp d’un Tunisien. Après cette défaite au goût amer, la Tunisie veut sauver l’honneur et décrocher la médaille de bronze face au Nigeria.

Cela permettra au sélectionneur Alain Giresse d’égaler au moins sa meilleure performance sur le continent après avoir ravi ce même métal avec le Mali en 2012 et aussi remettre en selle la Tunisie dans le gotha des meilleures nations africaines du moment.