Khenissi espère remporter le bronze avec la Tunisie

Taha Yassine Khenissi of Tunisia challenged by Alfred Gomis of Senegal during the 2019 Africa Cup of Nations Semifinals match between Senegal and Tunisia at the 30 June Stadium, Cairo on the 14 July 2019 ©Muzi Ntombela/BackpagePix

Attaquant de l’Espérance de Tunis, Taha Yassine Khenissi fait partie des cadres des Aigles de Carthage. Même s’il n’a pas été prolifique lors des six précédents matches, il espère faire la différence lors de la petite finale de la CAN Total 2019 face au Nigeria.

Il a beaucoup fait parler de lui en dehors du terrain à la veille de la demi-finale contre le Sénégal. Lors de la conférence de presse d’avant-match, il s’est exprimé dans son dialecte provoquant l’émoi des journalistes, particulièrement sénégalais.

A 27 ans, Khenissi est un pur produit du célèbre club tunisien qu’est l’Espérance de Tunis. Il y a été formé et a signé son premier contrat professionnel en 2009. Après trois ans, mécontent de son faible temps de jeu, il s’engage avec le Club sportif sfaxien où il passe trois saisons avant de retrouver sa famille Sang et Or.

Des titres, il en a glané en Tunisie et au niveau continental. Avec le Club sportif sfaxien, Taha Yassine Khenissi remporte la Coupe de la Confédération de la CAF en 2013. Il fait mieux avec l’Espérance de Tunis, en s’adjugeant deux Ligues des champions de la CAF (2011 et 2018).

Grâce à ses qualités d’attaquant puissant, la porte de la sélection tunisienne s’ouvre pour lui en mars 2013. Dès lors, Taha Khenissi est régulièrement sélectionné. L’un de ses plus grands regrets reste son absence à la coupe du monde Russie 2018 pour blessure.

La CAN 2019 est l’occasion, pour cet enfant de Zarzis, ville littorale tunisienne, de mettre en lumière ses talents de buteur. Hélas il n’a marqué qu’un seul but sur les six inscrits par la Tunisie depuis le début du tournoi. C’était lors des huitièmes de finale face du Ghana.