Les Pharaons tombent de haut face à  l’Afrique du Sud

B19GFSS2856

Drame national au Caire ! Les Pharaons s’inclinent 1-0 devant leur public face à l’Afrique du Sud. Les Bafana Bafana réussissent l’exploit d’éliminer le pays organisateur de la 32ème Coupe d’Afrique des Nations Total 2019. Enorme déception pour Salah et ses coéquipiers.

La rencontre démarre sur un rythme élevé entre Pharaons et Bafana Bafana qui sont bien en place tactiquement et montrent leur détermination à obtenir le fameux sésame pour les quarts de finale.

Dès la 3e minute, les Egyptiens lancent une offensive et l’attaquant Marwan Moshen adresse une frappe qui passe à côté du but du gardien Ronwen Williams. A la suite de cette action, les Sud-Africains réagissent mais le tir de leur meneur de jeu, Percy Tau, n’inquiète pas le gardien Mohamed Elshenawy.

Les Pharaons ont la maîtrise du ballon qu’ils font tourner en largeur en utilisant les couloirs face à une belle formation d’Afrique du Sud très accrocheuse. Celle-ci parvient à placer par moment des offensives par l’entremise d’un Percy Tau très en verve.

Les actions se multiplient de part et d’autre avec plus d’intensité comme à la 15e minute où, suite à un contre sur le flanc droit, Percy Tau réceptionne le cuir avant de revenir dans l’axe et d’allumer le gardien égyptien qui capte en deux temps.

A la 22e minute, Percy Tau tire un coup franc à l’entrée de la surface et sa superbe frappe enveloppée oblige Elshenawy à se détendre.

Deux minutes après, les Pharaons sont à l’abordage avec Mohamed Salah qui trouve son partenaire Trézéguet qui n’arrive pas à tromper le portier sud-africain. Le même Trézéguet réceptionne un ballon à la 28e minute et, au moment de faire la différence dans la surface de réparation, il est pris dans l’étau de deux défenseurs adverses.

Pas de répit dans cette partie et ce sont les Bafana Bafana qui se font plus menaçants avec Thembinkosi Lorch dont la frappe passe à côté du but égyptien avant de revenir à la charge à la 39e minute mais sa reprise est renvoyée en corner.

C’est sur ce score de parité que les deux formations vont observer la pause.

La deuxième période reprend sur le même rythme avec deux équipes qui ne veulent rien lâcher, ouvrant le jeu, mais ce sont les Sud-Africains qui, grâce à leur mobilité et vivacité, ont plus de facilité à se retrouver devant le but adverse que les Egyptiens, qui sont en panne d’inspiration.

A la 57e minute, les Pharaons s’offrent l’occasion la plus nette lorsque, sur une lumineuse passe de Mohamed Salah depuis le côté droit dans la surface de réparation, Trézéguet, tout seul face au gardien, frappe sur le gardien Ronwen Williams, qui capte sans problème.

Les Bafana Bafana n’abandonnent pas et obtiennent un coup franc côté droit, à la 70e minute, qui parvient au deuxième poteau, où Thulani Hlatshwayo reprend de la tête juste à côté du montant droit du gardien.

Ils reviennent à la charge suite à une belle combinaison sur le flanc droit dans la surface égyptienne, Thembinkosi Lorch tire sur le gardien Mohamed Elsheneway.

Alors qu’on entamait les cinq dernières minutes, les Bafana Bafana réalisent le hold-up parfait à la 88e minute. Sur un contre savamment mené sur le côté droit, Percy Tau parvient à trouver son compère Lebo Mothiba, tout seul dans l’axe. Ce dernier n’a aucune peine à tromper Mohamed Elshenawy sortit à son encontre (1-0)

C’est la consternation totale au stade international du Caire où, malgré les dernières tentatives, Mohamed Salah et ses coéquipiers ne parviendront jamais à trouver le chemin des filets.

Cette victoire est bien méritée pour une équipe sud-africaine qui a présenté un meilleur visage que lors des matches du groupe D.

Les Egyptiens ont fait les frais de plus d’engagement et d’opportunisme des Sud-Africains qui filent en quarts de finale rejoindre le Nigeria

Thembinkosi Lorch, homme du match Total

“C'était un match difficile contre le pays organisateur. Nous avons bien joué et nous méritions de gagner et d'atteindre le prochain tour.”

Javier Aguirre, sélectionneur de l’Egypte

“Je prends l'entière responsabilité de la défaite. C'était un match équilibré avec beaucoup d’opportunités des deux côtés. L'Afrique du Sud a marqué et gagné et c'est le football. Ils ont une grande défense. Je suis fier de mes joueurs et satisfait de mes choix. Je ne sais pas ce qui va se passer pour mon futur.”

Stuart Baxter, sélectionneur de l’Afrique du Sud

“Nous avons une équipe courageuse qui a joué un grand match. Je suis très content. Nous n'étions pas bons lors des premiers matches mais nous nous sommes progressivement améliorés par la suite. J'espère que les supporters égyptiens ne sont pas trop déçus et je leur demande de venir nous soutenir lors des prochains matches.”