La Côte d’Ivoire se qualifie pour les huitièmes de finale

Max Gradel of Ivory Coast (c) celebrates goal with teammates during the 2019 Africa Cup of Nations match between Namibia and Ivory Coast at the 30 June Stadium, Cairo on the 01 July 2019 ©Muzi Ntombela/BackpagePix

Loin de leur niveau habituel, les Ivoiriens ont quand même surclassé la Namibie (4-1) au stade du 30 juin au Caire pour le compte de la troisième journée du groupe D de la Coupe d'Afrique des Nations Total 2019.

C’est une équipe de Côte d’Ivoire méconnaissable qui s’est présentée sur le terrain lors d’une première période où les poulains d’Ibrahim Kamara ont raté plusieurs occasions et laissant aussi les Namibiens créer le jeu.

A la 19e minute, les Brave Warriors, qui procèdent en contres, ont failli ouvrir le score par l’intermédiaire de Peter Shalulile qui rate de peu le cadre de la tête. Quatre minutes plus tard, le même Shalulile se retrouve seul face au gardien ivoirien, mais sa frappe est détournée.

A la 29e minute, sur un joli travail des Eléphants, Wilfried Boni rate de peu le cadre après un joli travail collectif. Le même Boni par deux fois, rate l’ouverture du score à la 34e minute suite à une sortie hasardeuse du gardien namibien Lloyd Kazapua.

Il faut attendre la 40e minute pour voir le premier but de la rencontre lorsque l’attaquant de Toulouse, Max-Alain Gradel, profite d’un contre et d’une passe de Franck Kessie pour placer le ballon au fond des filets.

En seconde période, les Ivoiriens, poussés par leurs supporters, corsent l’addition dès la 58e minute. Geoffroy Serey Die envoie une fusée dans le but namibien, aidé par le défenseur Ryan Nyambe qui dévie le tir de l’ancien milieu de terrain de l’ES Sétif (2-0)

Après ce but, les Brave Warriors se découvrent pour recoller au score. C’est chose faite à la 71e minute, lorsque Joslin Kamatuka trompe la vigilance de Sylvain Gbohouo (2-1). Une juste récompense pour les Namibiens qui malmènent La défense ivoirienne. C’est leur premier but de la CAN Total 2019.

Malheureusement, les Ivoiriens accélèrent et, à sept minutes avant la fin de la rencontre, Wilfried Zaha, d’une reprise de volée, refait le break pour les Eléphants (3-1). Maxwel Cornet y va de son but avant le coup de sifflet final de l’arbitre (4-1).

Aussi large qu’il soit, ce succès ne rassure pas sur la qualité du jeu produit par les Ivoiriens sur cette CAN.

La Côte d’Ivoire termine deuxième du groupe D, derrière le Maroc. Ces deux équipes accèdent directement aux huitièmes de finale de la CAN Total 2019. L’Afrique du Sud, troisième avec 3 point doit patienter pour connaître son sort. La Namibie est éliminée.

Geoffroy Serey Die, homme du match Total

”Je suis très heureux d’avoir été choisi comme homme du match. Nous allons maintenant savourer notre victoire et cette qualification surtout après l’élimination au premier tour en 2017. Pour ma dernière CAN, j’espère aller le plus loin possible avec cette équipe.”

Ibrahim Kamara, sélectionneur de la Côte d’Ivoire

”Le match fut très difficile face à une bonne équipe de Namibie qui avait perdu par un bu d’écart lors des deux premières journées. Nous devons maintenant bien récupérer avant les huitièmes de finale et là nous devons jouer notre va-tout dans une phase à élimination directe. Pour ce match face à la Namibie, c’est vrai que nous avions des difficultés lors du premier quart d’heure mais après cela nous avons réussi à ressortir de notre zone pour dominer et marquer. Notre objectif était de terminer parmi les deux premiers du groupe et cela a été fait. Nous avons déjà fait un pas par rapport à 2017 où nous avons été éliminés au premier tour et c’est à nous maintenant de prouver que nous pouvons aller loin.”

Ricardo Manetti, sélectionneur de la Namibie

”Nous avons joué face à une bonne équipe ivoirienne. Nous avons commis des erreurs impardonnables surtout après avoir encaissé le premier but. Les Ivoiriens ont commis plus de fautes mais au final, ont remporté ce match. Notre domination en première période n’a pas suffi pour que nous marquions un but et gagner. Nous devons nous préparer encore mieux pour les prochaines compétitions. C’est vrai que je suis déçu mais n’oublions pas que nous avons joué face à de très bonnes équipes africaines. Nous avons bien joué mais les résultats n’ont pas suivi.”