Le Bénin accroche le Cameroun et se qualifie

Eric Maxim Choupo-Moting of Cameroon challenged by Steve Mounie of Benin during the 2019 Africa Cup of Nations match between Benin and Cameroon at the Ismailia Stadium, Ismailia on the 02 July 2019 ©Muzi Ntombela/BackpagePix

Un match nul suffisait aux Camerounais pour se qualifier, c’est chose faite avec ce 0-0 face au Bénin. On attendait plus des Lions indomptables qui n’ont pas su concrétiser leur domination pour le dernier match du groupe F à Ismaïlia. Ce résultat permet au tenant du titre camerounais de rejoindre les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2019 mais en perdant la première place du groupe. Les Ecureuils fêtent aussi une qualification historique parmi les meilleurs troisièmes de la compétition.

Avec cinq changements opérés par rapport au précédent match, Clarence Seedorf procède à une revue d’effectif face au Bénin. Yaya Banana, Choupo-Moting, Bahoken, Djoum et Kunde Malong sont tous titulaires. Michel Dussuyer, qui a également opéré cinq changements, et a opté pour une défense à quatre pour les Ecureuils.

Ces derniers vont être les premiers à se mettre en avant. Après 30 secondes de jeu, David Jigla tente la première frappe du match déviée par Oyongo en corner. Danger minime pour les Lions indomptables mais la volonté béninoise est évidente d’entrée de jeu au grand bonheur des supporters béninois, les plus nombreux à Ismailia.

A la 10e minute, le centre venu de la droite de Kunde Malong est repoussé en corner par le gardien Franck Allagbe.

A la 17e minute, David Kiki déséquilibre Toko Ekambi juste à l’entrée de la surface. L’arbitre siffle un coup franc pour les Lions indomptables. Kunde Malong tente une combinaison en décalant le ballon pour Ambroise Oyongo mais sa frappe passe à ras du poteau droit de Franck Allagbe.

Cinq minutes plus tard, le capitaine des Lions indomptables, Choupo Moting oblige le gardien béninois à s’employer. La pression des tenants du titre fait plaisir aux supporters camerounais dans le stade.

Puis, Stéphane Sessegnon est victime d’une faute du latéral camerounais Oyongo Bitolo. Il décide de frapper lui-même vers les buts d’Onana, sans succès.

Les champions d’Afrique ont la possession du ballon. Le milieu de terrain camerounais pose des problèmes aux hommes de Michel Dussuyer. A trois minutes de la fin de la première période, Fai Collins commet une faute pour stopper David Kiki. Occasion de but manquée pout Stéphane Sessegnon qui tire au second poteau.

De retour de la pause, Clinton Njie remplace Fai Collins. Un choix qui révèle les ambitions de Clarence Seedorf d'aller encore plus vers l'avant. Les Camerounais font tourner le ballon mais ne trouvent aucune solution. A la 64e minute, Toko tente un frappe de loin captée sereinement par le gardien béninois. C'est la première frappe depuis près d'une vingtaine minutes.

Cebio Soukou également fait son entrée côté béninois. Mickael Poté le rejoint quelques minutes plus tard et provoque un coup franc à l’entrée de la surface de réparation. Zambo Anguissa, meilleur joueur des deux premiers matches du Cameroun, écope d’un carton jaune.

Les Lions n'y arrivent pas malgré leur large domination avec 70 % de possession de balle. Ce match nul (0-0) sonne comme une alerte pour le tenant du titre rétrogradé à la deuxième place du groupe F, en raison d’une moins bonne attaque que le Ghana.

Les Ecureuils du Bénin enchaînent un troisième match nul dans cette compétition, suffisant pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la CAN Total 2019 parmi les meilleurs troisièmes. C’est historique pour eux et c’est la fête à Cotonou.

Kunde Malong, homme du match Total

“Je pense qu'on a fait un bon match. On avait la possession et je suis content que nous soyons qualifiés pour la suite. Le coach a toujours dit que les 23 présents dans la tanière sont dans le onze entrant. J'ai attendu mon opportunité pour qu'il voit qu'il n'avait pas tort. Je suis content de recevoir ce trophée.”

Clarence Seedorf, sélectionneur du Cameroun

“Nous sommes déçus parce que nous voulions gagner le match . On a essayé de préserver Fai Collins qui avait déjà écopé d'un carton jaune. Nous nous sommes créés des opportunités pour marquer mais c'est le football. L’équipe d'en face a fait un bon travail.”

Michel Dussuyer, sélectionneur du Bénin

“C'est une satisfaction de rester invaincus. C'est un grand sentiment de fierté. Il y a un proverbe qui dit que l'appétit vient en mangeant. On va voir quel adversaire nous jouerons. Si on peut rentrer le plus tard possible à la maison, ce sera bien.”