Les fans des Lions indomptables retiennent leur souffle à quelques heures du tirage

Cameroon fans before the 2021 Chan semifinal football match between Morocco and Cameroon at Limbe Stadium in Cameroon on 3 February 2021 ©Alain Guy SuffoBackpagePix (2)

Le temps des calculs et pronostics sur les probables adversaires de la sélection nationale hôte a commencé. Des équipes comme l'Égypte et le Ghana sont redoutées pour la phase de groupes. 

Qui seront les futurs adversaires des Lions indomptables au premier tour de la prochaine Coupe d'Afrique des Nations TotalEnergies, Cameroun 2021 ? A quelques heures du tirage au sort prévu le 17 août 2021, la question lève des pronostics.  

Une partie du public pense que le succès des Lions indomptables passera par un « bon tirage » mardi prochain. 

« Au vu des dernières performances de notre équipe aux éliminatoires de la CAN, à savoir une défaite et un nul contre le Cap-Vert, je croise les doigts pour qu’on n’ait pas des équipes pareilles, que l'on désigne souvent d'équipes de seconde zone », appréhende Abdoul Nasser Toupendi, supporter des Lions indomptables.

Cameroon celebrate after Stephane Bahoken of Cameroon scores during the 2019 Africa Cup of Nations Finals game between Cameroon and Guinea-Bissau at Ismailia Stadium in Ismailia, Egypt on 25 June 2019 © Ryan Wilkisky/BackpagePix

La crainte des équipes dites de seconde zone n'habite cependant pas tous les inconditionnels de la sélection camerounaise. Billy Houto, intermédiaire sportif, est de ceux qui souhaitent que le capitaine Choupo Moting et ses coéquipiers ne rencontrent pas les habitués de la CAN, notamment ceux qui ont un passé glorieux dans cette prestigieuse compétition. « Les adversaires à éviter selon moi sont : l'Égypte et le Ghana qui occupent le chapeau 2. Ils nous ont souvent posé beaucoup de problèmes lors des phases finales de CAN. Dans le chapeau 3, éviter le voisin Gabonais avec qui nous avons une histoire politique. Ce Gabon est aussi constitué d'une attaque de folie avec Pierre Aubameyang, Denis Bouanga. Dans le même chapeau, il y a la Guinée Bissau qui a toujours été difficile à battre. On se souvient de la plus récente confrontation en 2017 avec un but magistral du fameux Piqueti Djassi Brito Silva qui a créé des doutes dans les esprits à travers son but magistral. Dans le Chapeau 4, craindre les Comores qui se présentent comme le Madagascar de la dernière CAN. C'est-à-dire : pas beaucoup d'individualité, mais collectivement résistant face aux adversaires coriaces », affirme-t-il.

Prêt à gravir les marches du somptueux Palais des Congrès de Yaoundé pour vivre en direct la cérémonie du tirage au sort, le chroniqueur Lawrence Nkede nourrit déjà une première fierté. Celle de constater que le Cameroun est à l'abri du Sénégal, de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie et du Nigeria. « Ils font partie des favoris "naturels". A eux, j'ajoute également la Côte d'ivoire et L'Égypte. Les Lions Indomptables que je classe parmi les outsiders devront s'en méfier dans la suite de la compétition », prévient-il.

Sa consœur Leocadia Bongben, correspondante locale de la radio britannique BBC, ne se prend la tête face à aucune sélection. Pour elle en effet, toutes les équipes sont à craindre car ayant obtenu de haute lutte leur ticket de qualification.

Cameroon fans during the 2019 Africa Cup of Nations Finals Cameroon and Ghana at Ismailia Stadium, Ismailia, Egypt on 29 June 2019 ©Samuel Shivambu/BackpagePix

Billy Houto est moins équilibriste et souhaite voir le Cameroun loger dans le même groupe que les pays tels que : le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Mali, la Sierra Leone, la Mauritanie, le Malawi, le Soudan et l'Éthiopie, qui sont pour lui des adversaires "prenables".

Même s'il nuance son propos en reconnaissant qu'avoir des adversaires coriaces au premier tour peut aussi constituer un avantage pour le reste de la compétition. « Prenons exemple du Portugal qui a terminé troisième de sa poule à l'Euro 2016, mais a pu remporter le tournoi à la fin. Parce que ses grands matchs du premier tour lui ont permis de voir ses faiblesses et de s'ajuster », rappelle-t-il. De quoi rassurer les fans suspicieux des Lions indomptables.