Les Pharaons réalisent un sans-faute

Abdallah El Said of Egypt challenged by Emmanuel Okwi of Uganda during the 2019 Africa Cup of Nations Finals Uganda and Egypt at Cairo International Stadium, Cairo, Egypt on 30 June 2019 ©Samuel Shivambu/BackpagePix

Le groupe A a livré son verdict à l’issue des matches de la troisième journée au Caire. L’Egypte enregistre une troisième victoire face à l’Ouganda (2-0), qui aurait mérité mieux. Les deux équipes se qualifient pour les huitièmes de finale de cette 32ème Coupe d’Afrique des Nations Total 2019

Que d’engagement et de rythme en début de match entre les Cranes et les Pharaons pour une place de premier du groupe A. Aucun round d’observation entre les vingt-deux acteurs qui accélèrent le jeu et multiplient les offensives.

Face à une percée à la 4e minute de Mahmoud Trézéguet contrée dans la surface adverse, l’Ouganda réagit par l’entremise de Faruku Miya qui voit sa frappe renvoyée en corner par le gardien égyptien, Mohamed Elshenawy.

Les Cranes poussent et acculent des Pharaons qui ont dû mal à sortir de leur moitié de terrain. Les Ougandais, qui jouent haut, ne sont pas loin d’ouvrir la marque à la 6e minute. Faruku Miya tente de rattraper le cuir mais le défenseur Baher Elmohamady et son gardien Mohamed Elshenawy parviennent à sauver leur cage suite à un télescopage.

Les Egyptiens perdent Ahmed Hassan remplacé en attaque par Marwan Mohsen à la 24e minute. Ils trouvent par la suite leurs repères et semblent mieux en place. C’est à ce moment que les Pharaons se montrent réalistes.

A la 36e minute, suite à une faute commise sur Mohamed Salah à l’entrée de la surface de réparation ougandaise, l’attaquant de Liverpool se fait justice lui-même. Le stade international du Caire peut enfin jubiler grâce à ce but splendide de leur star (1-0).

La domination égyptienne s’accentue face à des Ougandais qui semblent désorganisés. Trézéguet se met en évidence à la 38e minute, avec une belle frappe repoussée en corner par le gardien Denis Onyango.

Les Pharaons vont concrétiser leur ascendance sur la partie dans le temps additionnel de la première période. Suite à une offensive sur le flanc gauche, Ayman Ashraf réussit une transversale sur le côté droit reprise par Ahmed Elmohamady. Denis Onyango est battu (2-0) et les Egyptiens rentrent aux vestiaires sereinement.

A la reprise, les deux équipes poursuivent la partie sur le même rythme en multipliant les offensives. Les Cranes sont à la recherche de la réduction du score pendant que les Pharaons veulent porter l’estocade finale. Malheureusement, pour ces deux formations qui ont disputé cette rencontre jusqu’au bout, plus rien ne changera au tableau d’affichage.

L’Egypte conforte sa position de leader du groupe A avec 9 points. Malgré sa défaite, l’Ouganda reste deuxième avec 4 points contre 3 points pour la RDC qui est parvenue à dynamiter le Zimbabwe (4-0) qui termine bon dernier avec 1 point.

Ahmed Elmohamady, homme du match Total

“Gagner nos trois matches est une bonne chose. Cela nous donne un élan pour continuer notre chemin dans le tournoi. Nous ne pensons pas à notre prochain adversaire, car vous avez vu que toutes les équipes ici sont fortes. Nous remercions nos supporters pour leur soutien.

Javier Aguirre, sélectionneur de l’Egypte

“L'Ouganda m'a surpris par sa performance, surtout en première période. Le premier but a décrispé le match et ensuite nous avons pu tuer le match avant la mi-temps. Jouer devant 70 000 supporters qui n'acceptent que la victoire vous met une pression énorme. Nous avons juste besoin d'un peu plus de confiance. Je suis fier de mes joueurs.”

Sébastien Desabre, sélectionneur de l’Ouganda

”Je suis déçu du résultat. Nous avons bien joué et donné une bonne image du football en Ouganda, mais nous n’avons pas marqué et nous avons concédé une défaite à cause de Mohamed Salah, qui a fait la différence avec son talent. Je remercie mes joueurs et nous sommes heureux d’être qualifiés pour le tour suivant pour la première fois depuis 41 ans.”