Inonga Baka : "faire quelque chose pour mon pays"

henock inonga  Baka

Dès sa première sortie avec la RDC, Mister Henock Inonga Baka dit « Varane » a fait l’unanimité auprès du public du Stade de Japoma. Face au Congo, le défenseur du DC Motema Pembe s’est montré redoutable, stoppant quasiment toutes les offensives des Diables Rouges, et dans une sérénité peu commune. A juste titre, il est élu ce soir-là « Man of the Match ».

Né le 25 novembre 1994 à Kinshasa, le défenseur central des Léopards de la République démocratique du Congo est l’une des valeurs sûres du groupe de Florent Ibenge. Le joueur de 26 ans, 1m80 et 70 kg est passé par FC Renaissance du Congo, club de Kinshasa, avant de rejoindre le DC Motema Pembe, club habitué des compétitions interclubs de la CAF.

Il revient au Cameroun un an et demi après avoir disputé le premier tour préliminaire de la Coupe de la confédération de CAF au pays des Lions Indomptables. En effet, en août 2019, c‘est à Limbe que Inonga Baka et ses coéquipiers en club avait posé leurs valises le temps d’un match de coupe africaine pour affronter Stade Renard de Melong.

Aujourd’hui, il vit une toute autre expérience avec la sélection des joueurs locaux de la RDC à l’occasion du Championnat d’Afrique des Nations Total, Cameroun 2020. CAFOnline a rencontré ce fantastique athlète qui ne rêve que d’ajouter une troisième étoile sur le maillot de son pays.

Entretien.

CAFOnline : Dès votre premier match dans la compétition, vous obtenez le titre de « Man Of The Match », est-ce que vous pensiez à une telle performance avant d’entrer dans ce match ?

Inonga Baka : C’était mon premier match dans cette compétition, C’était ma toute première fois. Je n’étais pas trop sûr de jouer, de gagner quelque chose. Mais comme je suis un soldat, j’étais préparé à tout et je suis venu pour jouer.

Vous avez fait preuve d’une maestria et d’une solidité défensive. A chaque fois que vous stoppiez les attaques de vos frères ennemis du Congo, tout le monde vous acclamait. Est-ce que vous avez ressenti cette clameur du public, cette énergie positive ?

Oui et ça m’a fait du bien. Quelques fois, nous jouons avec du public. Et là, leur soutien nous a vraiment fait du bien.

Beaucoup de vos supporters étaient présents dans les gradins. Est-ce que vous vous attendiez à autant de monde pour vous soutenir ?

On connait les Congolais. Le peuple congolais aime trop le football. Quand leurs joueurs jouent quelque part, ils viennent toujours pour nous soutenir. C’est leur force ! Ce sont des gens à féliciter. Je suis fier d’eux.

GB5R4334

D’où vous vient le surnom « Varane » ?

C’était le nom qu’on m’avait donné par rapport à la manière dont je joue. Je suis un sportif, je joue comme vous le voyez. Ce ne sont pas les supporters seulement qui disent que je joue comme Varane, et même dans mon attitude sur le terrain. Et c’est venu comme çà.

Est-ce que sa carrière (celle de Varane) peut être une motivation pour d’autres aspirations ?

Pourquoi pas ? Tous les bons défenseurs centraux sont importants pour ma vie, et je les regarde tous. Tout le monde ! Tous les défenseurs qui font bien leur travail, je suis fan d’eux.

L’objectif pour la prochaine rencontre ?

On est venus ici pour prendre la qualification et pour partir le plus loin possible. C’est notre ambition ! On a du travail à faire et on va tout donner pour ça.

Vos rêves pour cette compétition ?

J’ai besoin de faire quelque chose pour mon pays. Tu vois là (pointant le blason de son maillot) il y a deux étoiles. Moi aussi je suis obligé d’en mettre pour que ça devienne trois. Je dois faire quelque chose pour mon pays.

Et pour l’après-CHAN… ?

Pour le moment, je suis concentré pour la compétition, tout le reste viendra après.

Henoch