Des dirigeants ougandais expliquent le printemps du football ougandais

B21BYFK0076

De retour à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2017 après une absence de presque de 39 ans, le football ougandais vit depuis une période faste où il ne laisse passer aucune compétition. Présent au niveau seniors (CAN et CHAN), l’Ouganda ne rate aucune compétition de jeunes et sera présent samedi en finale de l’édition 2021 de la CAN Total U20 contre le Ghana. Interrogés séparément par CAFOnline, l’ancien capitaine des Cranes, Edgar Watson et Rogers Mulindwa, membre du Comité exécutif de la Fédération ougandaise de football (FUFA) apportent des réponses à ce printemps du football ougandais qu’ils espèrent durable.

A la question de savoir qu’est ce qui explique ce retour au premier plan du football qui avait joué sa dernière finale de CAN en 1978 contre le Ghana à Accra, les deux responsables de la FUFA parlent de concordance de plusieurs facteurs.  

‘’Nous avons eu la chance de vivre une véritable continuité dans la gestion de notre football ces derniers temps, il n’y a pas eu rupture depuis fort longtemps’’, a expliqué Roger Mulindwa, chef de la délégation ougandaise en Mauritanie au lendemain de la qualification de son équipe en demi-finale de la CAN Total U20 contre le Burkina Faso aux tirs au but.

ROGERS MULINDWA OUGANDA

‘’Bien avant son avènement, l’actuel président (Moses) Magogo a travaillé pendant plusieurs années comme membre du Comité exécutif)’’, a rappelé Edgar Watson, ancien capitaine des Cranes et chargé du football des jeunes pendant plusieurs années avant d’occuper le poste de Secrétaire général et directeur technique national de la FUFA.

‘’S’il a eu son propre agenda, il n’a pas remis en question les grandes lignes mises en place par son prédécesseur à son arrivée en 2013’’, précise Watson.

Edgar Watson qui est aussi membre de la Commission technique de la CAF pendant cette édition de la CAN Total U20 ajoute le lancement d’une ligue junior et des compétitions interscolaire pour expliquer ce renouveau du football ougandais.

‘’Il y a eu le lancement d’une ligue junior à travers le pays, toutes les équipes de l’élite ont l’obligation de disposer d’une équipe junior’’, ont rappelé les deux dirigeants informant que la plupart des finalistes de la CAN Total U20 ont été sélectionnés dans ces équipes de jeunes.

EDGAR WATSON

En plus de cette ligue junior, la FUFA a validé la mise en place d’une compétition interscolaire sur l’ensemble du territoire ougandais, ont ajouté les deux responsables.

‘’Et le travail est facilité par la présence d’un sponsor (une multinationale américaine de boisson gazeuse)’’, a dit Watson avant d’ajouter l’apport substantiel de l’Etat ougandais ces dernières années.

‘’Le président Magogo a convaincu le gouvernement d’apporter un soutien aux Cranes, ce qui donne à la Fédération les moyens de s’occuper du développement et de football de jeunes’’, a indiqué Edgar Watson parlant de la présence de trois principaux sponsors au côté de l’instance dirigeante du football ougandais.

‘’Il y a plus de moyens pour motiver les joueurs évoluant en équipe nationale et tous les jeunes Ougandais rêvent de jouer en sélection d’où la concurrence ardue dans les compétitions pour accéder à ces sélections’’, a poursuivi Edgar Watson.

La FUFA a aussi mis en place une délégation pour le football des jeunes et le développement avec une priorité aux U15, a précisé l’ancien DTN.

Edgar Watson n’oublie pas de souligner l’apport de la CECAFA (Conseil des Associations de football de l’Afrique de l’Est) qui multiplient les compétitions zonales aussi bien dans le football des jeunes (U17 et U20), chez les féminines qu’en catégories seniors.

‘’Ces compétitions sont intéressantes à plus d’un titre puisque permettant aux jeunes Ougandais de jouer contre leurs homologues de la zone et de relever leur niveau’’, a analysé l’ancien international (1996 à 2004).